Ce lundi 4 novembre 2019, soirée spéciale à la Maison des Sciences de l’Homme, au 54 Boulevard Raspail, à Paris : l’Institut Européen en Sciences des Religions organise une rencontre avec le sociologue Jean-Paul Willaime autour de son livre «La guerre des dieux n’aura pas lieu. Itinéraire d’un sociologue des religions».

Dans l’ensemble des pays francophones, Jean-Paul Willaime est l’un des sociologues des religions les plus marquants de sa génération. Tout en assumant positivement un ancrage dans le protestantisme, ses analyses sociologiques du religieux contemporain mêlent l’empathie compréhensive et la distance critique de l’objectivation. Dans un livre d’entretiens qu’il vient de faire paraître (Labor et Fides, 2019), il explique pourquoi, malgré les menaces du fanatisme religieux, «la guerre des dieux n’aura pas lieu».

Si l’on a pu penser que plus de modernité signifiait moins de religieux, il s’avère aujourd’hui que la radicalisation même de la modernité signifie non pas moins de religieux, mais du religieux autrement. Ces entretiens, réalisés avec le sociologue E.-Martin Meunier, proposent une réflexion très originale sur la formation et le travail d’un sociologue des religions dans une société sécularisée. Plus qu’à un simple essai biographique, c’est à une analyse d’ampleur sur le rôle de la religion dans les sociétés contemporaines que sont conviés les lecteurs.

À l’occasion de la sortie de ce livre, Jean-Paul Willaime est présent ce lundi soir, 4 novembre à une rencontre organisée par l’Institut Européen en Sciences des Religions : elle a lieu à la Maison des Sciences de l’Homme, au 54 Boulevard Raspail, à Paris, à partir de 18h30. Elle donnera lieu à un débat avec Philippe Portier, Céline Béraud et E. Martin-Meunier. Plus tard, le jeudi 14 novembre, également à 18h30, c’est à Genève, au MIR (Musée international de la Réforme) qu’il présentera son ouvrage.

En guise d’introduction, retrouvez ci-dessous un entretien avec réalisé par Campus Protestant :