Aller au contenu. | Aller à la navigation

Plateforme « Ensemble pour le Congo » : Le Défap poursuit son engagement

Date de publication : 08/06/2016

Lancée en 2002 suite aux guerres civiles qui ont ravagé le pays, la plateforme « Ensemble pour le Congo » s’engage dans la mise en place d’actions humanitaires sur le terrain. Un appel auquel le Défap a immédiatement répondu présent, aux côtés de ses partenaires l’Armée du Salut, la Cimade, les Eglises Libres, la Cause, le SEL ou encore les UCJG. Le 1er juin 2016, les acteurs de la plateforme se réunissaient. L’occasion de faire le point sur les actions en cours et celles à venir.

 

Santé, éducation, paix, reconstruction, formations théologiques…depuis son lancement il y a presque 15 ans, la plateforme s’appuie sur un large choix d’actions. La réussite de cette initiative solidaire réside dans la synergie de moyens financiers et humains mis à disposition par des partenaires engagés. A l’approche de l’été, quel premier bilan peut-on alors dresser ? Le Défap fait le point d’une année déjà riche en résultats.

 



Groupe de bénévoles impliqués dans la lutte contre le Sida, DR

 


2016 : l’engagement continue

Cette année, malgré les récents évènements dans la région du Pool dont les conséquences restent encore difficiles à évaluer, la plateforme poursuit ses actions au Congo-Brazzaville. 4 grands champs d’actions ont donc été privilégiés : la prévention et l’accompagnement des malades du Sida, la scolarisation des enfants sourds, l’éducation à la paix et le soutien à la faculté de théologie de Brazzaville.


Prévenir et accompagner les malades du Sida

Mise en place en novembre dernier mais interrompue pendant les récentes élections, la formation à la prévention devrait reprendre en septembre prochain. L’objectif est simple : former sur l’ensemble du territoire congolais de plus en plus de personnes afin d’organiser auprès des paroisses et des groupes de jeunes des animations centrées sur la prévention.
Côté accompagnement des malades, de nombreux animateurs interviennent auprès des centres d’accueil et d’information. On les appelle les «Serviteurs éducateurs itinérants ».

Scolarisation des enfants sourds : des résultats encourageants

Depuis la création de la plateforme, le Défap milite également en faveur de la scolarisation des enfants sourds. Il met ainsi en relation le CROP (Centre de Rééducation de l’Ouïe et de la Parole) avec des écoles du Congo.  L’objectif : former les enseignants à l’accueil des enfants sourds.
Aujourd’hui, le bilan est encourageant. Des classes spécialisées pour enfants sourds ont en effet été inclues dans les 2 écoles pilotes du projet, à Brazzaville et à Owendo. Mais il reste encore beaucoup à faire et il n’est pas toujours facile de trouver des formateurs prêts à partir au Congo pour former les enseignants sur place.

L’Education à la Paix

Il ne faut pas l’oublier, l’un des objectifs essentiels du programme au Congo reste l’éducation à la Paix. Dans le contexte violent du pays, un tel programme est d’autant plus nécessaire.
La formation dispensée sur place passe donc par l’initiation des enfants à la communication non-violente via des techniques mises en place par L’Ecole de la Paix de Grenoble.

 


A la plateforme, on parle des projets en cours mais aussi de l’évolution politique du pays dont les récents évènements survenus dans la région du Pool, sans oublier bien entendu des initiatives menées envers les autorités françaises et européennes.
Parallèlement, de nouveaux projets émergent. Ils seront étudiés dans les prochaines semaines.

 

 

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : ,