Écouter

Méditer

« L’Éternel apparut en rêve à Salomon pendant la nuit et lui dit : « Demande-moi ce que tu veux que je te donne. » …. « Accorde donc à ton serviteur un cœur apte à écouter pour juger ton peuple, pour distinguer le bien du mal ! En effet, qui serait capable de juger ton peuple, ce peuple si important ? »
1 Rois 3, 5 ;9

Prenez un temps personnel pour méditer sur cette photo et ce verset.

Puis, en quelques mots, exprimez ce que vous inspire cette photo en lien avec le verbe écouter.

Quelle résonance ce verset trouve-t-il en vous ?

Et pour vous, que signifie écouter ?

Voici quelques exemples de verbes qui résonnent avec le verbe écouter, dans le même sens ou à l’opposé. En voyez-vous d’autres ? Que vous inspirent ces exemples ?

Et dans la Bible ?

De l’Ancien au Nouveau Testament, les cinq sens sont très sollicités pour la réception et la mise en pratique de la Parole de Dieu. Mais souvent, l’accent est mis sur la vue et l’ouïe, pour déplorer que les humains ne sachent pas les utiliser à bon escient : « ils ont des yeux et ne voient pas, des oreilles et n’entendent pas ». Cette difficulté est mystérieuse, car elle ne résulte pas toujours d’une mauvaise volonté mais d’une sorte de faiblesse propre à l’humain. D’où cette insistance de Dieu sur l’écoute : « Écoute Israël … » est un texte central dans la prière juive. Et Jésus ne cesse d’appeler à l’écoute ; il guérit même un sourd-muet. Mais le grand secret de l’écoute, c’est que l’exemple nous vient de Dieu lui-même, et de Jésus.

Sans que le verbe soit même mentionné, découvrons dans l’histoire suivante comment circule l’écoute et à quoi elle aboutit.

Jésus a été appelé d’urgence par un chef de synagogue car sa petite fille est mourante et il va croiser le chemin d’une femme souffrante.

« Jésus partit avec lui. Une grande foule l’accompagnait et le pressait de tous côtés. Il y avait là une femme qui avait des pertes de sang depuis douze ans. Elle avait été chez de nombreux médecins, dont le traitement l’avait fait beaucoup souffrir. Elle y avait dépensé tout son argent, mais cela n’avait servi à rien ; au contraire, elle allait plus mal. Elle avait entendu parler de Jésus. Elle vint alors dans la foule, derrière lui, et toucha son vêtement. Car elle se disait : « Si je touche au moins ses vêtements, je serai guérie. » Sa perte de sang s’arrêta aussitôt et elle se sentit guérie de son mal. Au même moment, Jésus se rendit compte qu’une force était sortie de lui. Il se retourna au milieu de la foule et demanda : « Qui a touché mes vêtements ? » Ses disciples lui répondirent : « Tu vois que la foule te presse de tous côtés, et tu demandes encore : “Qui m’a touché ?” » Mais Jésus regardait autour de lui pour voir qui avait fait cela. La femme tremblait de peur parce qu’elle savait ce qui lui était arrivé ; elle vint alors se jeter à ses pieds et lui avoua toute la vérité. Jésus lui dit : « Ma fille, ta foi t’a guérie. Va en paix, délivrée de ton mal. » Marc 5, 24-34

Questions

Pouvez-vous retracer le parcours d’écoute de cette femme ?
Vis-à-vis de son propre corps, de son propre sort ? Vis-à-vis du voisinage ? Vis-à-vis de Jésus ?

Et le parcours d’écoute de Jésus ?
Vis-à-vis de son propre corps ? Vis-à-vis de ses disciples ? Vis-à-vis de cette femme ?

Pouvons-nous actualiser ces parcours et cette relation entre les deux ? Nous les approprier ? Quand nous sommes dans une relation entre personnes de cultures différentes, sur quels points communs pouvons-nous fonder notre écoute mutuelle ?

Pouvons-nous partager avec le groupe une expérience d’écoute où nous avons été l’écoutant (e), puis l’écouté (e) ? Et une expérience où nous n’avons pas été écoutés ?

Quelqu’un a dit : « : Écouter, c’est commencer par se taire… Écouter, c’est accueillir l’autre avec reconnaissance tel qu’il se définit lui-même, sans se substituer à lui pour dire ce qu’il doit être. C’est être ouvert à toutes les idées, à tous les sujets, à toutes les expériences, à toutes les solutions, sans interpréter, sans juger, laissant à l’autre le temps et l’espace de trouver la voie qui est la sienne.»

 

Version téléchargeable :

 

« Écouter – Réflexion » : le texte complet en pdf