La séance inaugurale des «Ateliers de la mission» du Défap, c’est samedi prochain, le 10 avril : vous pourrez alors participer au premier de cette série de webinaires organisés via Zoom, avec, pour alimenter les premières réflexions, un retour historique préparé par le missiologue Jean-François Zorn, sur l’histoire et les mutations du mot même de «mission». N’oubliez pas de vous inscrire pour recevoir le lien et pouvoir vous connecter : toutes les informations sont ici (ainsi que sur les pages Facebook du Défap et de la Cevaa).

Le premier de nos «Ateliers de la mission» approche et vous êtes déjà nombreuses et nombreux à vous y être inscrits. Pour les autres, n’oubliez pas de remplir d’ici jeudi ce formulaire d’inscription afin de recevoir le lien Zoom le moment venu ! Après la première session initiale du samedi 10 avril, les webinaires auront lieu au rythme d’un jeudi sur deux. Vous pouvez retrouver ici le programme complet de ces «Ateliers de la mission» ; et vous rendre sur le dossier spécial du site du Défap consacré à ces webinaires.

Les défis sont multiples et passionnants ; ils sont liés tout à la fois à la transformation du monde dans lequel nous vivons, avec l’impact massif de la mondialisation et de l’accélération des échanges ; aux prises de conscience et aux évolutions réciproques nées de ces échanges accrus ; à l’atomisation et à la sécularisation croissantes de nos sociétés (et pas seulement nos sociétés occidentales) ; à la manière dont le paysage ecclésial évolue et se recompose en fonction de ces critères dans tous les pays ; aux nouvelles quêtes de sens qui animent celles et ceux qui participent à la vie des Églises (paroissiens, visiteurs de passage, chrétiens à la jonction entre plusieurs cultures et plusieurs Églises…) Face à tous ces défis, aucune Église, aucun organisme missionnaire ne peut prétendre rester à l’écart de ces interrogations ou camper sur des certitudes.

Pour aller plus loin :
• Le programme complet des «Ateliers de la mission»
• Le formulaire d’inscription
• Le texte introductif et les questions de Jean-François Zorn
• Le dossier spécial
• Présentation et interview sur le site de la Cevaa

Ces «Ateliers de la mission» qui se tiendront en distanciel sont donc largement ouverts ; ils rassembleront des participants issus d’Églises, de pays et de cultures reflétant la diversité des liens entretenus par le Défap. La Cevaa a relayé cette initiative sur son site internet et sa page Facebook : vous pouvez lire ici l’entretien réalisé par Cécile Richter, qui a interrogé le Secrétaire général du Défap, Basile Zouma, ainsi que la Secrétaire exécutive responsable du service Animation France, Florence Taubmann.

La première session de ces webinaires verra l’intervention du missiologue Jean-François Zorn, qui a préparé un texte introductif destiné à stimuler par avance les réflexions et les questions des participants – afin que ce premier webinaire soit aussi interactif que possible. Comme le rappelle Florence Taubmann dans l’interview diffusée par la Cevaa, «pour retravailler la définition de cette nouvelle vision de la mission, nous remonterons d’abord dans le temps. Au commencement, il y a toujours l’histoire. On va revisiter, ensemble, notre passé pour faire la part des choses entre ce qui relève du mythe et ce qui appartient au domaine de la réalité.»

«La réflexion sur la mission est toujours à renouveler»

Le monde change, la mission aussi : la réflexion sur la mission est toujours à renouveler. À la suite de cette première approche historique, qui occupera les deux premières sessions, les réflexions se poursuivront en suivant trois pistes de réflexion, exprimées sous forme de questions :

  • la question de l’universalisme ;
  • la question du personnalisme : ce qu’il y a de très spécifique à la culture judéo-chrétienne, c’est l’affirmation de l’être humain comme unique, singulier, irremplaçable et irréductible à la multitude ;
  • la question de l’interculturalisme : la manière dont, aujourd’hui, on peut s’ouvrir davantage aux manières de penser et de comprendre des autres cultures ; avec en filigrane la nécessité de réciprocité, d’enrichissement mutuel, de dialogue.

Ces différents points ont été détaillés par Basile Zouma et Florence Taubmann dans cet entretien enregistré pour Fréquence Protestante :

Les «Ateliers de la mission» : présentation sur Fréquence Protestante


Télécharger cette émission

Comme le souligne Basile Zouma, il s’agit de «stimuler les Églises. Redéfinir ce qu’est la mission et les objectifs que le Défap doit fixer avec elles. La mission est en élaboration. Elle ne peut pas rester figée. Ces ateliers sont l’ébauche de nos retrouvailles, en 2022, avec nos partenaires mais aussi tous ceux et celles qui souhaitent travailler ces questions. Le Défap est un lieu d’expérimentation et d’expertise de la mission, dont le but est de contribuer à la réflexion des Eglises. Alors rencontrons-nous !»