En point d’orgue de la Semaine de prière pour l’unité chrétienne, le Conseil œcuménique des Églises (COE) a organisé le 25 janvier sa toute première prière œcuménique mondiale en ligne, attirant des participants du monde entier qui se sont réunis dans un esprit d’espoir.

Participants de la prière œcuménique mondiale pour l’unité chrétienne. Photo: COE

Le secrétaire général par intérim du COE, le père Ioan Sauca, a souhaité la bienvenue aux participants, soulignant que le format en ligne permettait aux gens de prier ensemble où qu’ils se trouvent. «La pandémie mondiale a montré combien nous sommes fragiles en tant qu’êtres humains, mais aussi combien nous pouvons être créatifs et résistants lorsque nous prions et travaillons ensemble pour apporter de l’espoir et un sentiment de sollicitude les uns envers les autres et envers la famille œcuménique au sens large», a-t-il déclaré. «Nous sommes un seul monde et une seule famille humaine».

Le thème de cette année, avec des documents préparés par la Communauté de Grandchamp en Suisse, était «Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance».

«Nous sommes un seul monde et une seule famille humaine»

La prière est l’un des fruits que nous portons lorsque nous demeurons dans l’amour du Christ, a relevé le père Ioan. «Lorsque nous nous réunissons pour prier, nous le faisons pour affirmer et exprimer notre vocation commune à prier pour l’unité des chrétiens et la réconciliation au sein de notre famille humaine.»

Dans un message pastoral, Mme Agnes Abuom, modératrice du Comité central du COE, a indiqué que nous sommes appelés, en tant que chrétiens et Églises, à passer de la séparation à la pleine communion dans la foi, la vie, la mission et le témoignage, une communion visible. «C’est la vocation fondamentale du Conseil œcuménique des Églises», a-t-elle déclaré. «Mais nous ne répondons à cette vocation qu’en priant ensemble pour la réalisation de cet appel et de cette vision.»

Sa Béatitude l’archevêque Anastasios d’Albanie a parlé de l’importance du témoignage commun. «Il apparaît clairement qu’il ne suffit pas de recevoir et de bénéficier des bénédictions et des dons divins», a-t-il déclaré. «Il est certain que nous sommes également obligés de partager sa vérité et son amour avec les autres.»

Le cardinal Kurt Koch a réfléchi sur Jésus en tant que racine et soutien de toutes les Églises et des différentes traditions chrétiennes. «Au cœur même d’un œcuménisme fécond, il y a la prière», a-t-il déclaré. « Nos relations œcuméniques indiquent les voies qui peuvent mener au rapprochement, à la coexistence pacifique, à la coopération et à la fraternité entre toutes les personnes.»

Le service comprenait également de la musique, des lectures lues en alternance par les membres du Comité central du COE, les responsables du personnel et l’équipe de la Vie spirituelle, ainsi que des images inspirantes qui ont rassemblé la communauté en ces temps où beaucoup sont physiquement séparés.

La Semaine de prière pour l’unité chrétienne est organisée conjointement par le COE et le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens de l’Église catholique romaine depuis 1968.