Les inscriptions sont ouvertes pour participer à la session 2023 du Certificat Al Mowafaqa pour le dialogue des cultures et des religions. Elle aura lieu à l’Institut œcuménique de théologie au Maroc, à Rabat – organisme unique, engagé dans une démarche originale pour promouvoir le dialogue interreligieux : un projet soutenu par le Défap, à la fois par un financement direct et par l’envoi de boursiers. Cette année encore, il est possible de bénéficier d’une bourse du Défap pour participer à cette formation. Date du démarrage : 16 janvier 2023.

Étudiants à l’Institut Al Mowafaqa © Al Mowafaqa

La montée des tensions sur fond de radicalisations religieuses illustre chaque jour la nécessité d’entretenir le dialogue interreligieux. Le phénomène traverse les frontières et aucune région du monde ne peut prétendre être épargnée. Mais comment dialoguer sans connaître l’autre, ce qui fonde sa foi – comment même un dialogue est-il possible si la parole de l’autre semble attaquer les bases de ma propre foi ?

Les questions fondamentales sont les mêmes de l’Afrique à l’Europe, même si les enjeux géopolitiques diffèrent. Le Maroc y est particulièrement exposé : c’est un pays-charnière entre l’Europe et l’Afrique, une étape sur la route des migrants qui cherchent à passer en Espagne, une monarchie où l’islam est religion d’État mais dont le souverain veut promouvoir une pratique modérée, s’efforçant de résister aux influences déstabilisatrices de l’islamisme radical… Il est particulièrement significatif qu’au Maroc, où le prosélytisme est interdit pour les non-musulmans, des lieux permettant la rencontre des religions aient vu le jour avec l’appui ou par la volonté de l’État, comme l’université d’Ifrane, créée en 1995 par Hassan II pour former les futures élites marocaines.

Et c’est justement au Maroc qu’un organisme unique, l’institut œcuménique de théologie Al Mowafaqa (mot qui signifie « l’accord »), centre de formation religieuse installé à Rabat, se consacre entièrement à cette problématique du dialogue interculturel et interreligieux. L’Institut a été créé en 2012 à l’initiative des Églises catholique et protestante au Maroc. Les formations y sont assurées sous forme de sessions intensives avec des professeurs visiteurs venus d’Europe et d’Afrique auxquels s’ajoutent, pour le domaine de l’islam, des universitaires marocains. C’est à la fois un lieu d’enseignement, de réflexion et de brassage interculturel, avec des étudiants dont beaucoup viennent d’Afrique subsaharienne, mais qui peuvent venir aussi d’Europe : il est soutenu par le Défap, à la fois par un financement direct et par l’envoi de boursiers.

La session 2023 du Certificat Al Mowafaqa pour le dialogue des cultures et des religions débutera le 16 janvier 2023, et les inscriptions sont ouvertes : il vous est possible d’y participer en bénéficiant d’une bourse du Défap. Renseignements et contact ici.

Présentation du certificat Al Mowafaqa

  • Le certificat Al Mowafaqa est dispensé au sein de l’Institut œcuménique de théologie au Maroc, à Rabat. C’est aussi :
  • Un diplôme délivré par l’Institut de Science et de Théologie des Religions (ISTR) de l’Institut Catholique de Paris.
  • Une formation pluridisciplinaire en « immersion » au Maroc (durant 4 mois), assurée par des universitaires marocains et des professeurs visiteurs d’Europe et d’Afrique.
  • Organisé en partenariat avec la Faculté de Théologie protestante de Strasbourg, le certificat représente 30 crédits ECTS reconnus par l’université

Objectifs et public visé

La formation, proposée dans un cadre œcuménique, associe un enseignement de niveau universitaire avec une expérience de vie dans un pays musulman. Elle comprend, en plus des cours, un programme de rencontres et de visites sur le terrain, ainsi qu’un circuit thématique de 8/10 jours à l’intérieur du pays. Peuvent être concernés :

  • étudiants, professionnels ou religieux (toutes confessions chrétiennes) venant d’Europe ou d’Afrique
  • désirant approfondir leur connaissance de l’islam dans le contexte d’une société arabo-musulmane ouverte sur le continent africain,
  • au contact de la diversité des cultures et des religions
  • souhaitant acquérir des outils de base pour mieux appréhender le fait religieux dans sa complexité et développer leurs aptitudes à la rencontre de l’autre et au dialogue.

Déroulé des cours, admission

  • Déroulé des cours : 300 h de cours (y compris travaux dirigés, conférences, rencontres) sur 20 semaines.
    • Cours d’arabe hebdomadaires, sessions intensives.
    • Visites de terrain et voyage d’étude.
  • Admission : Sur examen du dossier de candidature, comprenant CV avec formation universitaire et acquis professionnels, et lettre de motivation.

 

image_pdfimage_print