L’espace de rencontres Forum104 propose d’assister en ligne ce jeudi 10 décembre à un débat sur le thème des religions face à la crise actuelle. Parmi les intervenants, figure le pasteur Pierre Lacoste, président de la Commission relation avec l’Islam à la Fédération Protestante de France et ancien envoyé du Défap à Beyrouth.

Situé au cœur de Paris, au 104 de la rue de Vaugirard (6e arrondissement), le Forum104 est un lieu de rencontre et de dialogue pour toute personne en quête de l’essentiel, qui souhaite découvrir, explorer, approfondir la dimension spirituelle de son existence et voir comment la vivre, concrètement, dans sa vie quotidienne et ses différents engagements. Cet ancien foyer catholique d’étudiants fondé par les pères maristes – François Mitterrand y avait logé dans sa jeunesse – est devenu, en 1984, un espace de rencontre qui accueille (pour 80%) les activités de 300 associations dont le point commun est de «se questionner sur le sens de la vie», et qui organise (pour 20%) un programme propre de conférences, ateliers et parcours. En 2014, les maristes n’étant plus en mesure d’accompagner ce lieu «essentiel dans la mission de l’Église», et considérant qu’il fallait poursuivre son développement en restant «adossé à une institution d’Église», ils ont passé la main à la congrégation des assomptionnistes. Le Forum104 a mis en place différents types de partenariats, notamment avec Les Semaines sociales de Paris, l’ISTR, Les Voies de l’Orient, le GERPSE, les Chrétiens en Forum, Fondacio, le GAIC, Terre du Ciel, l’Ashram de Gretz.

Depuis le début du deuxième confinement, les conférences prévues sont reportées… à l’exception de celles prévues sur Zoom. C’est précisément le cas de celle qui se tient ce jeudi de 19 heures à 21 heures, sur le thème «Les religions face à la crise planétaire : problème ou solution ?»

Lignes de faille

Face à l’ampleur de la crise planétaire, l’humanité est aujourd’hui entrée dans une conscience vive de sa précarité mais aussi de son universalité. Pour certains, l’enjeu est désormais ni plus ni moins l’avenir du genre humain et de notre maison commune. Tout en reconnaissant les progrès accomplis dans de multiples domaines, on constate dans le même temps une détérioration de l’éthique, qui conditionne l’agir sous toutes ses formes, un affaiblissement des valeurs spirituelles et du sens de la responsabilité.

De multiples lignes de faille – éducative, géographique, sociale, générationnelle, idéologique et ethnoculturelle – s’entrecroisent à l’échelle planétaire, engendrant frustration, solitude et désespoir. Certains trouvent dans l’extrémisme athée et agnostique, ou bien le fondamentalisme religieux, un sens à leur vie, nourrissant des comportements d’autodestruction individuelle et collective. D’autres se sentent menacés par «l’autre différent» et sont tentés par le repli identitaire.

Face à cette crise beaucoup doutent de l’influence et de la pertinence des religions. Certains pensent même que ce sont elles qui engendrent les conflits et les guerres.

Que peut-on espérer/attendre d’elles? Quels rôles peuvent-elles jouer, séparément et collectivement ? Quelle part peuvent-elles prendre dans la construction du monde à venir et d’un bien commun universel ? Toutes ces thématiques seront abordées par cinq intervenants :

  • Véronique Francou, auteure de Ensemble vers la paix – Des croyants de toutes traditions témoignent
  • Gabriel Hagaï, juif orthodoxe et rabbin
  • Cheikh Khaled Bentounès, guide spirituel de la confrérie soufie Alawiyya, Président de l’ONG AISA Internationale
  • Pasteur Pierre Lacoste, président de la Commission relation avec l’Islam à la Fédération Protestante de France et ancien envoyé du Défap à Beyrouth
  • Mgr Jean Paul Vesco, évêque d’Oran
Pour aller plus loin :