La session de formation des futurs envoyés du Défap s’est terminée vendredi dernier, 17 juillet. Bilan.

Programme

 

Durant ces deux semaines de formation, les envoyés ont échangé sur de nombreux sujets. Outre apprendre à connaître le Défap (le lieu et l’association), ils ont assisté à divers ateliers :

 

  • Savoir témoigner de son expérience : comment exprimer et expliquer sa mission sur place ;
  • Connaître les enjeux géopolitiques des régions dans lesquelles ils se rendent ;
  • Connaître les différents dispositifs et cadres d’envoi en mission ;
  • Discuter autour de l’interculturalité ;
  • Parler sécurité et savoir comment réagir dans des situations délicates ;
  • Avoir une meilleure connaissance des crises et conflits en milieu interculturel ;
  • Discuter de l’interreligieux, et notamment des relations entre chrétiens et croyants d’autres confessions ;
  • Connaître mieux les inégalités Nord-Sud ;
  • Savoir comment gérer les relations avec l’Eglise d’accueil.

 

Les futurs envoyés et les formateurs ©

En plus de tous ces ateliers complets et enrichissants, les envoyés ont été briefés sur toutes les questions pratiques et administratives, et d’anciens envoyés du Défap sont venus témoigner afin de partager leur expérience avec eux.

 

Culte d’envoi

 

Le culte d’envoi animé par le Secrétaire général du Défap, le pasteur Bertrand Vergniol, a clos la session.

Il a rappelé, lors de ce culte, les grands principes de l’envoi par le Défap, les raisons derrière ce programme.

Ce culte a constitué en la lecture de divers textes bibliques et prières, entrecoupés de chants et de mots de réflexion en rapport avec la mission de la part du secrétaire général.

 

Un bilan positif

 

Le bilan de la session de formation est positif : les envoyés étaient contents de cette période d’échange et d’apprentissage.

 

Les envoyés lors de la session de formation ©

 

Ces derniers ont participé à trois phases de bilan :

  • Un bilan personnalisé : une rencontre entre les responsables concernés du Défap et chaque envoyé afin de déterminer ce qu’il a appris, ce qu’il a trouvé particulièrement intéressant, etc.
  • Un bilan oral en groupe : chacun a partagé son opinion et a échangé à ce sujet ;
  • Un bilan écrit : les envoyés ont noté les différents modules mis en place tout au long de la formation.
  • Un bilan de cette évaluation sera fait par le service des envoyés : c’est une façon pour le Défap de voir si les trois phases de bilan se recoupent et de savoir où en sont les volontaires à la fin de la formation.

Chaque envoyé a retiré quelque chose de cette formation à hauteur de ses espérances.

C’est également un groupe qui a bien fonctionné : un véritable échange a eu lieu entre eux, ce qui est un des objectifs principaux de ce temps fort du Défap.

 

Lire notre article précédent sur la session de formation
Lire nos prières en lien avec la session de formation des envoyés : « Voyagez léger » et « Mission surprenante »