Lucette Poigoune, responsable du programme kanak Après Bac Service (ABS) est décédée vendredi 15 mars.

Nous avons eu la tristesse d’apprendre le décès de Lucette Poigoune dans la nuit de vendredi à samedi. Figure de la Nouvelle-Calédonie, Lucette était la responsable du programme Après Bac Service. Ce programme, dont le Défap est partie prenante, permet à des étudiants kanak de venir étudier en métropole.

A ce titre, elle ne manquait pas de nous rendre visite à chaque fois que ses activités la menaient à Paris. Nous n’entendrons plus son rire, nous ne verrons plus son sourire, mais il nous reste l’essentiel, son souvenir.

Nous nous souviendrons d’abord d’une femme de parole, fidèle en cela à la tradition kanak, qui savait trouver les mots justes pour donner du courage.

Nous nous souviendrons, ensuite, d’une femme engagée, convaincue de l’absolue nécessité de former la jeunesse de son pays à devenir acteur de son destin.

Nous nous souviendrons aussi d’une femme de coeur, toujours prête a aider « ses » étudiants, à tel point que ceux-ci la surnommait affectueusement « maman ».

Nous nous souviendrons,enfin, d’une femme d’espérance qui avait fait le pari de la confiance en l’avenir.

Nos prières l’accompagnent dans sa nouvelle demeure.

La mort ne sera plus …
Apocalypse 21, v4

 

Une cérémonie d’hommage à Lucette Poigoune s’est tenue le dimanche 24 mars dans la chapelle du Défap en présence de nombreux étudiants, amis et calédoniens.