Aller au contenu. | Aller à la navigation

 

 

Au sommaire :

Partager et échanger pour mieux enseigner

Date de publication : 18/05/2016

Samuel Mutabazi est membre du bureau du RIEP (Réseau International de l’Enseignement Protestant). Il a répondu à nos questions concernant son engagement dans l’éducation.
Partager et échanger pour mieux enseigner

Samuel Mutabazi, DR

 

Samuel est pasteur de l’Eglise anglicane au Rwanda. Outre sa fonction pastorale au sein d’une paroisse, il est directeur du Bureau National de l’Enseignement Protestant dans son pays (BNEP).

A ce titre, il est chargé de coordonner toutes les écoles protestantes du Rwanda, c’est-à-dire plus de 1 300 établissements scolaires (maternelle, primaire, secondaire), 30 écoles professionnelles et 6 instituts d’enseignement supérieur.

 

Samuel Mutabazi, DR

Samuel Mutabazi, DR

 

Les différentes écoles membres du BNEP appartiennent aux 19 Eglises protestantes du pays. Elles sont regroupées au sein du Conseil protestant du Rwanda, pour une meilleure coordination.

 

La naissance du RIEP

 

Le BNEP a participé aux différents colloques sur l’enseignement organisés par le Défap. C’est ainsi qu’en 2013, cette organisation a pris part à la mise en place du RIEP dont il est l’un des membres fondateurs.
Elu par ses collègues pour être membre du bureau du Réseau, Samuel est trésorier du RIEP. C’est dans ce cadre qu’il participait à la réunion du bureau qui a eu lieu les 19 et 20 avril dernier à Paris.

Pour Samuel Mutabazi, l’échange est quelque chose d’essentiel. Une opportunité que lui offre la RIEP car, même cette institution est encore jeune, elle a déjà organisé de nombreuses réunions, lieux d’échanges entre membres autour des questions d’éducation et mis en place des outils pour faciliter le partage d’expériences.

 

Projets

 

Au Rwanda, les membres du BNEP effectuent tout un travail régional de coordination des écoles protestantes dans la région. Un travail validé et encouragé par le RIEP.

Le pasteur Mutabazi a de grands espoirs pour le RIEP : « C’est vraiment un réseau d’une grande importance », dit-il, « parce qu’aujourd’hui, il n’est pas possible de se développer seul. Nous avons besoin les uns des autres, besoin de nous retrouver dans un réseau comme celui-ci pour voir les progrès de chacun, échanger sur leurs difficultés, mais aussi mettre en place des actions et une stratégie qui vont nous permettre de mieux avancer ».

Il conclut sur ce message : « J’appelle les autres organisations protestantes impliquées dans l’éducation à se joindre à nous afin de constituer un réseau fort et dynamique ».

 

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,