Pierre Nsecké, pasteur de l’UEBC (Union des Églises Baptistes du Cameroun) et doyen de l’Institut Baptiste de Formation Théologique de Ndiki, raconte son séjour de recherche en France en tant que boursier du Défap, lorsqu’il préparait son doctorat de théologie à l’UPAC (Université Protestante d’Afrique Centrale).

 

 

► Retour au sommaire «50 témoignages»