DM-échange et mission, l’équivalent du Défap pour les Églises protestantes de Suisse romande, a tenu le 17 novembre son Synode missionnaire (équivalent d’une Assemblée générale) : une réunion qui a vu les premiers résultats d’une réflexion approfondie lancée depuis de nombreux mois sur le futur de l’organisation. S’appuyant sur le constat que le «centre de gravité du christianisme s’est déplacé au Sud», ce 117ème Synode missionnaire, après un intense débat, a décidé à une large majorité de soutenir une nouvelle vision, dite de «réciprocité». Avec trois thématiques porteuses : la formation théologique, le développement rural, l’éducation.

Les membres du Conseil de DM-échange et mission © DM-échange et mission

C’est par une question aux délégué-e-s qu’Étienne Roulet, président du Conseil de DM-échange et mission, a débuté le 117ème Synode missionnaire. « Quel type de fraternité à l’échelle du monde voulons-nous manifester et vivre aujourd’hui ? » À cette question, le Conseil apporte ses éléments de réponse par le biais des orientations stratégiques 2020 qu’il porte au vote ce jour et dont un élément clé est la réciprocité.

Pour DM-échange et mission, cette direction s’appuie sur le constat que le «centre de gravité du christianisme s’est déplacé au Sud». Les Églises du Nord pourraient bénéficier de forces renouvelées en recevant le témoignage et le soutien des Églises du Sud.

Pour aller plus loin :

Le Synode missionnaire, après un intense débat, a décidé à une large majorité de soutenir une nouvelle vision. Cette vision, dite de réciprocité, poursuit la solidarité des Églises du Nord envers celles du Sud mais il est reconnu également que ces dernières sont porteuses de richesses pouvant soutenir la mission des Églises au Nord.

Dans un contexte de profonds changements tant sociétaux qu’ecclésiaux, DM-échange et mission annonce ainsi clairement son identité future. Trois thématiques porteuses se dégageront désormais des projets soutenus dans douze pays d’Afrique, de l’Océan Indien, du Moyen-Orient et d’Amérique latine et également en Suisse :

  • la formation théologique,
  • le développement rural,
  • l’éducation, ces deux dernières permettant un lien fort avec la société civile.

Fort d’une longue expérience dans l’envoi de personnes à moyen et long terme, DM-échange et mission confirme sa volonté de poursuivre et intensifier cet aspect de son mandat en l’intégrant à cette vision de réciprocité.

Durant l’année 2019, le travail de mise en œuvre de cette nouvelle orientation s’organisera, notamment par le dialogue avec l’ensemble des partenaires, la planification financière et la réorganisation interne du secrétariat.

 

En complément, retrouvez ci-dessous une interview de Michel Kocher, journaliste et directeur de Medias-pro, l’un des trois partenaires de RTSreligion, le service des émissions religieuses à la Radio télévision suisse.