Cette visite avait deux objectifs :

– participer à la réunion annuelle des coordinateurs nationaux EAPPI, vingt personnes venues des quatre coins du monde qui envoient des Accompagnateurs Œcuméniques dans les territoires palestiniens ;

– être en relation avec une Eglise pentecôtiste membre de la Communauté d’Églises protestantes francophones à l’étranger (Ceeefe), elle-même membre de la Fédération Protestante de France.

 

Logo EAPPI

 

Situation socio-politique

 

Les Palestiniens sont dans une véritable situation de dépression, explique Bertrand Vergniol : ils sont vraiment écrasés dans une situation sans espoir. C’est une « situation où ils sont corsetés, humiliés, volés », ajoute-t-il.

En face, on voit des populations israéliennes qui rêvent de vivre en sécurité, en paix et qui voient que ce n’est pas possible avec les bouffées de violence survenues ces derniers temps. Ils voient s’envoler la possibilité d’une cohabitation pacifique. D’autres pratiquent le déni de ce qui se passe.

Cela crée une psychose et des actes violents, comme la « guerre du couteau », qui est survenue sans prévenir. Il n’existe aucune organisation collective derrière, ce sont des actes solitaires.

La situation des territoires occupés joue dans la mentalité israélienne « comme un trou noir », dit Bertrand Vergniol : on ferme les yeux et on la voit détruire le pays. « Israël est occupé par l’occupation », conclut-il.

 

Les envoyés

 

Le secrétaire général du Défap a rencontré deux envoyés EAPPI présents sur place : Jacques Toureille et Claude Smith, dont nous partageons régulièrement les témoignages.

 

Claude Smith à Jérusalem

A droite, Claude Smith DR

 

Jacques Toureille se trouve à Hébron, où il est auprès des gens, où il les soutient.

Claude Smith se trouve à Jérusalem, avec la même mission. Elle explique que, le problème de la guerre, c’est qu’à cent mètres de là, ce n’est plus la guerre…

Tous deux travaillent au nom du protestantisme français : c’est un travail important pour le Défap que d’être auprès de ces femmes et hommes qui vivent une situation indescriptible.

 

Jacques Toureille

Au centre, Jacques Toureille DR

 

Rencontres

 

Lors de son séjour, le secrétaire général du Défap a également rendu visite à l’ITJ-FTJ, institut et faculté de théologie de Jérusalem. Il a prêché dans une Eglise attenante, de mode pentecôtiste.

Il a aussi rencontré le Consul général de France à Jérusalem et le directeur de l’école biblique.

 

 

Retrouvez tous les témoignages de Jacques Toureille et Claude Smith :

EAPPI : de nouveaux affrontements en Israël/Palestine

La vie quotidienne dans la zone de tir 918

« Etre ou ne pas être hiérosolymitain (jerusalemite)…

Le conte de trois cités