Fiche pays Rwanda

Le Rwanda ou République du Rwanda, surnommé le « Pays des milles collines », est un pays d’Afrique de l’Est. Il partage des frontières avec au nord, l’Ouganda, à l’est, la Tanzanie, au sud, le Burundi, à l’ouest, la République démocratique du Congo.

  • VIIIesiècle avant notre ère – Le Rwanda aurait été peuplé par des Batwas ou Twas, une population pygmée vivant dans la forêt. De langue bantoue, elle serait venue de l’ouest.
  • Xesiècle/XVe siècle – Installation progressive et cohabitation entre les Hutus, peuple d’agriculteurs, et les Tutsis, pasteurs venus du Nord.
  • XVIesiècle – Établissement d’un royaume dirigé par un mwami (roi) qui représente Imana, dieu suprême et tout-puissant. L’un des mwami, issu de la dynastie Nyiginya, finit par unifier le pays sous son autorité.
  • 1894 – Le Rwanda est colonisé par l’Allemagne.
  • 1919 – Le pays est attribué à la Belgique par le traité de Versailles.
  • 1925 – Le territoire du Ruanda-Urundi est rattaché administrativement au Congo belge, sous l’autorité d’un vice-gouverneur général.
  • 1931 – Le roi Musinga est destitué et remplacé par son fils Mutara Rudahigwa.
  • 1933 – L’administration coloniale belge a introduit un système national d’identification fondé sur la discrimination ethnique (hutu et tutsi).
  • 1941 – Le clientélisme pastoral, considéré comme le « ciment de la société », est étendu à tout le pays et les obligations des « clients », deviennent comme des nouvelles corvées, faisant des Tutsi des privilégiés, au détriment des Hutu.
  • 1950 – Une nouvelle génération de missionnaires choisit, au nom de l’égalité sociale, de soutenir les revendications hutu.
  • 1957– Un « Manifeste des Bahutu » est diffusé et vise à dénoncer le « monopole tutsi » dans les écoles et les emplois. Le mécontentement populaire se tourne en priorité contre les Tutsi et non contre le colonisateur belge.
  • 1959 – La Belgique met en œuvre un processus d’autonomie interne, mais la tension est montée au Rwanda depuis la mort subite du roi Mutara. Deux partis politiques s’opposent violemment, le PARMEHUTU et l’UNAR, et des émeutes sanglantes éclatent.
  • 1961 – Fin janvier, Grégoire Kayibanda, chef du gouvernement autonome créé en octobre 1960, fait proclamer la République par les nouveaux bourgmestres élus. Le roi s’enfuit.
  • 1962 – Indépendance du Rwanda.
  • 1973 – Un coup d’Etat militaire porte au pouvoir le général Juvénal Habyarimana. Le MRND (Mouvement révolutionnaire national pour la démocratie), devient en 1978 le parti unique, dans le cadre de la Constitution de la IIeRépublique. Le régime insiste sur le développement rural et est considéré comme « modéré ». […] Pourtant, la propagande officielle entretient la logique ethnique et un système de quota limité à 9% (taux officiel de leur part dans la population) l’accès des Tutsi aux écoles et aux emplois.
  • 1980 – Un décalage entre la société et le régime éclate, alors que le pays est frappé par une crise économique.
  • octobre 1990– Des réfugiés tutsi de la 2génération, encadrés par le FPR (Front patriotique rwandais, créé en 1987) attaquent au nord-est du pays depuis l’Ouganda, où ils ont servi le nouveau régime de Yoweri Museveni.
  • 1991 – Grâce à la libéralisation constitutionnelle, des partis démocratiques se réorganisent et constituent un front commun d’opposition à Habyarimana; ils obtiennent un gouvernement de coalition avec le MRND (1992), dirigé par Dismas Nsengiyaremye (MDR).
  • 1992/1993– Des pogromes sont organisés contre les Tutsi.
  • août 1993– Des accords de paix sont conclus à Arusha, mais le partage du pouvoir est sans cesse retardé sous la pression des extrémistes.
  • 1994 du 6 avril au 4 juillet– Génocide: massacre d’au moins 800 000 Tutsis et Hutus modérés par la majorité Hutus.
  • 1994 – Le FPF et 7 autres partis politiques créent un gouvernement d’union nationale et une Assemblée de transition. Les accords d’Arusha ont été adoptés par le gouvernement de transition comme sa base constitutionnelle, à part quelques amendements.
  • avril 2000– Le Président de l’Assemblée, M. Sebarenzi, le Premier ministre, M. Rwigema, et le Président de la République, M. Bizimungu quittent leurs fonctions et ministres et députés choisissent le vice-président Paul Kagame comme Président de la République.
  • 26 mai 2003– Une Consitution est adoptée par référendum.
  • 25 août 2003– Les élections présidentielles et les élections législatives, le 29 septembre 2003, donnent une large victoire à Paul Kagame (95% des suffrages) et au FPR.
  • 2007 – Abolition de la peine de mort.
  • novembre 2009– Adhésion au Commonwealth; rétablissement des relations diplomatiques avec la France (rompues en 2006).

(sources: www.statistiques-mondiales.com, www.axl.cefan.ulaval.ca, France Diplomatie)

Population: 69.6 millions d’habitants (PNUD, 2012)

Indice de développement humain: 0.304 (PNUD, 2012)

Taux de scolarisation: 66.8% (PNUD, 2012)

Religions:

catholicisme 40%,
protestantisme 35%,
kimbanguisme 10%,
islam 9%.
(diakadi.com)

Taux de prévalence au sida: 3.24 (congoplanete.com)

Monnaie: Franc congolais (1€ = 1 204.15 CDF)

Indicatif Internet: .cd

Indicatif téléphonique: +243

Membre d’organisations internationales:

Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC);
Cour pénale internationale;
Organisation des Nations Unies (ONU);
Organisation internationale de la francophonie (OIF);
Union africaine (UA).

Le Rwanda ou République du Rwanda, surnommé le « Pays des milles collines », est un pays d’Afrique de l’Est. Il partage des frontières avec au nord, l’Ouganda, à l’est, la Tanzanie, au sud, le Burundi, à l’ouest, la République démocratique du Congo.

La capitale est Kigali qui compte près d’1 million d’habitants. Les villes principales sont :

  • Butare (90 000 habitants),
  • et Ruhengeri (87 000 habitants).

Les langues officielles sont l’anglais, le français et le kinyarwanda. Les langues couramment parlées sont le kinyarwanda et le swahili.

Le Défap apporte son soutien à la faculté de théologie de Butare.

«Les nouveaux visages du protestantisme» : une ode à la diversité

A travers son dernier ouvrage publié aux éditions du Signe, Albert Huber, photographe et témoin engagé de la vie du protestantisme en France et dans le monde, trace un portrait sensible de communautés d'Alsace, d'Allemagne, du Liban, d'Inde, du Bénin, de Chine, de Madagascar... Si diverses dans leurs modes de vie et dans les expressions de leur foi, et pourtant unies par leur spiritualité. Une ode à la rencontre des cultures et à la Mission.

Lire la suite

Les archives antérieures à cette date sont en cours de traitement. Elles seront accessibles prochainement. A très bientôt !

Jeunesse dans l’Eglise : l’avenir se conjugue au présent

Le pasteur Jean-Luc Blanc, en charge du service Relations et solidarité…