Aller au contenu. | Aller à la navigation

Voyager autrement avec les lectures estivales (2/2)

Date de publication : 28/07/2017

Voici deux nouvelles recommandations présentées par la bibliothèque du Défap en cette période estivale : une lecture d'actualité, le récit du périple d'un migrant, et une étude approfondie d'un pan de notre histoire méconnu, l'esclavage chrétien. Bonne lecture à tous...et bonnes vacances.

 

Partir et raconter = Dem ak xabaar : une odyssée clandestine
De Mahmoud Traoré et Bruno Le Dantec, trad. ; Retamero, Sonia, interviewer. [Fécamp] : Lignes, 2017
316 pages (Lignes poche) (Cote : 120.255 TRA)

Il aura fallu 3 ans à Mahmoud Traoré pour rallier l’Espagne depuis le Sénégal. Il aura fallu 30 heures d’entretien en wolof pour obtenir ce récit traduit au plus près – au plus vrai – par Bruno Le Dantec. Ce témoignage unique retrace le parcours d’un jeune homme qui a décidé de « faire l’aventure » et se retrouve sur les chemins du migrant irrégulier. Mahmoud décrit la vie sur les routes et dans les ghettos, l’organisation et l’économie souterraines de la clandestinité. Il dévoile un quotidien fait d’attente, de violence, de dépossessions, mais aussi de solidarité et de courage. A travers ce récit, ce sont aussi les contradictions des politiques migratoires qui sont pointées obligeant ainsi le lecteur à faire évoluer son regard sur cette humanité clandestine : souvent sans-papiers mais jamais sans identité.

 

 

 

Esclaves chrétiens, maîtres musulmans : l’esclavage blanc en Méditerranée (1500-1800)

De Robert C. DAVIS, traduit par Manuel TRICOTEAUX
Arles : Actes Sud, 2007
420 pages (Babel ; n° 839) (Cote : 230.216 DAV)

Robert C. Davis, professeur d’Histoire, étudie en profondeur un sujet méconnu de l’Histoire de l’esclavage : la traite des blancs dans l’espace méditerranéen (Alger, Tunis et Tripoli) du XVIe au XIXe s. Il s’agit d’un ouvrage richement documenté dans lequel l’auteur décrit avec précision l’ampleur de l’esclavage chrétien : de la capture en passant par le quotidien des captifs jusqu’au retour dans leur terre natale pour les plus chanceux. A travers cette étude, R. C. Davis s’interroge aussi sur l’effacement dans les mémoires de cette forme d’esclavage non-fondée sur des critères raciaux mais sur une hostilité entre 2 mondes.

 

A noter :

La bibliothèque du Défap - Service protestant de mission, se situe au 102 boulevard Arago, 75014 Paris.
Pour tout renseignement, contacter le 01 42 34 55 55 ou par mail à bibliotheque@defap.fr (site internet : www.defap-bibliotheque.fr).

Fermeture annuelle en août

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : ,