voir le site
Aider à grandir
 
 

Avez-vous une clarinette ? Un saxophone ? Un violon ? Un instrument en bon état dont vous pourriez vous défaire ? Alors, vous pouvez venir en aide au collège Maranatha. Êtes-vous enseignant(e) en quête d'une expérience à l'étranger, jeune diplômé ou bachelier tenté(e) par un engagement international ? L'école Kallaline pourrait bien vous intéresser...

Parmi les institutions soutenues par le Défap figurent un certain nombre d'écoles. Ce soutien est parfois direct, comme dans le cas de l'école Kallaline, à Tunis, où le Défap a régulièrement des envoyés : un établissement atypique, multiculturel bien qu'enraciné dans la culture française, qui dispense une éducation basée sur la bienveillance et le respect de l'autre. Ce soutien se fait aussi parfois au travers de partenariats, comme dans le cas du collège Maranatha, à Port-au-Prince, avec lequel le Défap est en lien via la Plateforme Haïti et la Fédération des Écoles Protestantes d'Haïti.

Mais la vie de ces écoles a ses défis, voire ses drames. Et c'est là que votre implication peut faire la différence. En Haïti, le collège Maranatha, victime de pillages, n'a plus d'instruments pour sa fanfare et ses cours de musique : il compte sur votre solidarité (cliquer sur l'article ci-dessous pour les détails). En Tunisie, l'école Kallaline recherche de nouveaux enseignants...

Bonne lecture de ces nouvelles du Défap, et cheminons ensemble. Et si vous voulez participer de plus près à la vie du site du Défap, n'hésitez pas à cliquer sur "J'aime" sur la page Facebook du Défap !

 
     
  Actualités du Défap  
     
 

Haïti : des instruments de musique pour le collège Maranatha

 
A Port-au-Prince, le collège évangélique Maranatha s'efforce de surmonter le traumatisme de l'opération de police du 13 novembre dernier, au cours de laquelle plusieurs personnes avaient été abattues dans l'enceinte même de l'établissement. Mais un retour à la normale est d'autant plus difficile que l'école avait été pillée durant les jours de fermeture qui avaient suivi la fusillade. Tout manque, y compris des instruments de musique pour la fanfare et le cours de musique : c'est là que votre aide peut être précieuse.

Haïti : des instruments de musique pour le collège Maranatha

 
     
     
 

École Kallaline : «Les envoyés du Défap nous apportent beaucoup»

 
A Tunis, l'école Kallaline se distingue à la fois par son approche bienveillante de l'enseignement, les valeurs qu'elle veut transmettre aux élèves, et son attachement à la langue et à la culture françaises. Une approche dans laquelle l'accueil d'envoyés venus de France a toute sa place. Interview de l'actuelle directrice de l'établissement, Michèle Reiss, elle-même ancienne envoyée du Défap.

École Kallaline : «Les envoyés du Défap nous apportent beaucoup»

 
     
     
 

Camille, envoyée du Défap à l'école Kallaline : «Cette mission me grandit»

 
Camille a effectué 10 mois de service civique à l'école Kallaline au cours de l'année scolaire 2016 / 2017. Elle a été interviewée à l'occasion d'un reportage réalisé par l'équipe de l'Espace Volontariats Tunisie. Présentation en vidéo de cette mission au sein d'une école à l'équipe multiculturelle, qui prône l'ouverture et le respect de l'autre.

Camille, envoyée du Défap à l'école Kallaline : «Cette mission me grandit»

 
     
     
 

Hubert et Maria van Beek : une vie en mission

 
De leur formation en tant qu'envoyés de la SMEP, le prédécesseur du Défap, à leurs années à Madagascar, où ils ont assisté à la naissance de la FJKM (la plus grande Église protestante malgache), Hubert et Maria van Beek ont vécu les changements radicaux qu'a connus le monde de la Mission. En quelques décennies, les relations entre Églises du Nord et du Sud ont été réinventées.

Hubert et Maria van Beek : une vie en mission

 
     
     
 

Madagascar après les «vacances de peste»

 
Si les services de nettoyage sont encore actifs dans les lieux publics de la capitale Tananarive, pour éviter tout risque de nouveau foyer d'infection, l'épidémie de peste est considérée comme terminée en zone urbaine depuis fin novembre et les élèves privés de cours ont pu rejoindre leurs écoles. De retour de mission dans la Grande Île, Florence Taubmann nous donne des nouvelles des envoyés du Défap, qui sont désormais tous en poste, et des défis actuels de la société malgache.

Madagascar après les «vacances de peste»

 
     
     
  Nouvelles des Églises  
     
 

L'Église de Beyrouth espère toujours son temple

 
Depuis bientôt quatre ans, les cultes de l'Église protestante française de Beyrouth ont lieu au Collège Protestant Français, faute de temple. L'ancien bâtiment avait été détruit pour faire place à un nouveau projet immobilier associant activités cultuelles, sociales et culturelles, mais la procédure est bloquée. C'est, notamment, pour relancer le projet qu'une délégation du protestantisme français s'est rendue en décembre 2017 à Beyrouth.

L'Église de Beyrouth espère toujours son temple

 
     
     
 

Les mutations de l'Église Réformée de Tunisie

 
Depuis le début des années 2000, cette Église fondée par un missionnaire de la SMEP, ancêtre du Défap, voit sa sociologie se transformer radicalement avec l'arrivée en Tunisie de jeunes étudiants ou migrants d'origine subsaharienne. Elle est devenue un lieu de rencontre entre des protestants qui vivent leur foi de manières très diverses. Avec des défis nouveaux et difficiles à relever, liés aux migrations.

Les mutations de l'Église Réformée de Tunisie

 
     
     
  La méditation du jeudi  
     
 

Répondre à l’appel, comme si nous n’attendions que cela !

 
Méditation du jeudi 21 janvier 2018. Nous prions pour notre envoyé en Afrique du Sud et sa famille.

Répondre à l’appel, comme si nous n’attendions que cela !