Aller au contenu. | Aller à la navigation

Centrafrique : visite de solidarité à Bangui

Du 1er au 8 avril, une délégation chrétienne comprenant notamment des représentants du Défap et de la Cevaa s'est rendue en République centrafricaine. Le but de ce voyage : manifester soutien et solidarité envers toute la population centrafricaine, et particulièrement envers toutes les voix qui refusent d'alimenter les tensions entre communautés. Dans cette rubrique, vous pourrez retrouver le récit jour par jour des visites et des rencontres faites par la délégation, ainsi que des éléments de contexte et d'éclairage sur la situation en Centrafrique.

ACTUALITÉS ET FICHE PAYS
Le point sur la République centrafricaine

>> L'appel du Défap : répondre à l’urgence humanitaire en RCA <<
>> Centrafrique : avec le Défap, appel d'urgence à la solidarité de la FPF <<
 

Les membres du Réseau des femmes croyantes et médiatrices de la paix © Claire Bernole pour Défap

 

La présence de cette délégation à Bangui avait notamment pour but de faire entendre que les violences que connaît la Centrafrique ne sont pas religieuses à l'origine, et d'apporter un soutien à toutes les voix qui, en RCA, s'efforcent de porter une parole d'apaisement et de réconciliation.

Les membres de la délégation voulaient signifier par leur présence qu'ils se tiennent résolument aux côtés de ceux qui en RCA récusent toute haine interethnique ou interreligieuse, se portent au secours de celles et ceux qui sont menacés, et contribuent à faire de la Centrafrique une terre de justice et de paix. Solidarité, réconciliation, justice, refus de l'immunité étaient les grands axes qui ont guidé les paroles et les actes de cette délégation.

Dans cette rubrique, vous pourrez retrouver le journal des visites et des rencontres de la délégation, ainsi que des éléments de contexte et d'éclairage sur la situation en Centrafrique.

Ce dossier a été constitué en partenariat avec la revue "Signes des Temps".

 

Retrouvez ci-dessous tous les articles sur la visite de la délégation à Bangui

 

 

 

 

Centrafrique : le témoignage de l'aumônier en chef Stéphane Rémy

Stéphane Rémy, aumônier en chef de l'Aumônerie protestante aux Armées, s'est rendu à Bangui dans la première moitié du mois d'avril, pour rencontrer notamment le pasteur Olivier Risnes qui vient de prendre ses fonctions. Voici son témoignage.

Centrafrique : le témoignage de l'aumônier en chef Stéphane Rémy - Lire la suite…

Centrafrique : militaires et femmes de paix, l’improbable rencontre

La visite en Centrafrique d’une délégation de protestants de France et d’Afrique, venus apporter leur soutien à la population centrafricaine et témoigner de leur solidarité, a permis un face-à-face inédit entre les militaires français de la force Sangaris, et un groupe de femmes de Bangui engagées pour la paix. Un signe d’espoir.

Centrafrique : militaires et femmes de paix, l’improbable rencontre - Lire la suite…

Centrafrique : quel bilan après la visite de solidarité à Bangui ?

La visite de solidarité en Centrafrique de la délégation Défap-Cevaa-Ceta a permis de multiplier les échanges avec les leaders religieux, qu'ils soient chrétiens ou musulmans, avec les responsables civils ou militaires... Elle a aussi permis de faire le point sur les causes profondes de la crise et de tracer des perspectives pour permettre aux Églises, en RCA même, mais aussi en France, de s'impliquer pour répondre à cette situation tragique. En guise de bilan, retrouvez deux interviews de Jean-Arnold de Clermont, président du Défap, sur les enseignements à tirer de ces rencontres.

Centrafrique : quel bilan après la visite de solidarité à Bangui ? - Lire la suite…

Centrafrique : comment l'Église peut-elle aider à parler des traumatismes ?

Comment mettre des mots sur les maux ? Comment se reconstruire après la perte de proches, après des violences ? La visite de la délégation Défap-Cevaa-Ceta a permis d'organiser deux réunions autour du thème de la gestion des traumatismes et de la réconciliation. Pour pérenniser l'expérience, l’Église protestante du Christ roi devrait bientôt mettre en place une cellule d’écoute pour accueillir toutes les victimes des violences qui ont endeuillé la RCA. Objectif : accompagner sur le long terme les personnes en souffrance. La Cevaa financera le dispositif.

Centrafrique : comment l'Église peut-elle aider à parler des traumatismes ? - Lire la suite…

Sangaris et le Réseau des femmes croyantes : une rencontre pour la paix ?

C'est une rencontre inédite qui a eu lieu cette semaine à Bangui, au camp de la force Sangaris : en présence de la délégation Défap-Cevaa-Ceta, des représentantes du Réseau des femmes croyantes et médiatrices de paix ont pu s'entretenir avec les militaires du contingent français. Pour leur exposer leur vision de la crise centrafricaine, mais aussi pour établir la confiance. Rencontre positive pour les responsables militaires français, qui pourraient s'appuyer sur ce réseau pour faire passer des messages à la population.

Sangaris et le Réseau des femmes croyantes : une rencontre pour la paix ? - Lire la suite…

Centrafrique : « Musulmans, catholiques et protestants peuvent vivre en harmonie »

Monseigneur Nzapalainga, archevêque de Bangui, et l’imam Kobine, rencontrés lundi par la délégation Défap-Cevaa-Ceta, font tous deux partie de la plateforme des leaders religieux à Bangui. De concert avec le pasteur Guérékoyamé, président de l’Alliance des Évangéliques de Centrafrique, ils plaident sans relâche auprès des membres de leurs communautés pour prouver qu’un « vivre ensemble » est possible. En dépit des méfiances et des blessures subies.

Centrafrique : « Musulmans, catholiques et protestants peuvent vivre en harmonie » - Lire la suite…

Rencontre avec l’ambassadeur de France à Bangui

Les membres de la délégation Défap-Cevaa-Ceta ont pu partager lundi leur analyse de la crise centrafricaine avec l’ambassadeur de France, Charles Malinas. Ce dernier a évoqué le problème de la remise en route de la chaîne judiciaire et pénale, désorganisée par les troubles : pour lui, « pas de réconciliation sans justice », a ajouté l’ambassadeur. S’exprimant les déplacements de populations, il a estimé que son mandat consiste à « permettre aux gens de vivre ensemble » et non à évacuer tous les musulmans qui se sont regroupés pour fuir des violences.

Rencontre avec l’ambassadeur de France à Bangui - Lire la suite…

Centrafrique : un message de paix

Au cours du culte du 6 avril, célébré à Bangui avec les membres de la délégation Défap-Cevaa-Ceta, les jeunes de l’Église protestante du Christ roi ont présenté une saynète où la lumière de la persévérance garde allumées celles de la paix, de la joie, de l’amour et du pardon. En voici le texte.

Centrafrique : un message de paix - Lire la suite…

Rencontre avec la force Sangaris et les leaders religieux : le 6ème jour en images

Porteuse d'un message de solidarité et de paix, la délégation Cevaa-Défap-Ceta a rencontré lundi 8 avril l’ambassadeur de France en République centrafricaine, les responsables de la force Sangaris ainsi que Monseigneur Nzapalainga, archevêque de Bangui, et l’imam Kobine. Résumé en images, sur des clichés de Claire Bernole (Signes des Temps pour Défap et Cevaa).

Rencontre avec la force Sangaris et les leaders religieux : le 6ème jour en images - Lire la suite…

Culte de solidarité et chant de paix : le 5ème jour à Bangui en images

Le moment marquant du cinquième jour de la visite en Centrafrique de la délégation Défap-Cevaa-Ceta a été le culte organisé avec les membres de l'Église protestante du Christ roi ; un moment de partage qui a permis de mettre en mots (et en chants) la volonté de paix du peuple centrafricain, mais aussi de s'interroger, à l'occasion d'un prêche, sur les causes profondes de la crise. Retour sur ce moment de solidarité en images, sur des clichés de Claire Bernole (Signes des Temps).

Culte de solidarité et chant de paix : le 5ème jour à Bangui en images - Lire la suite…

« Nous voulons la paix en Centrafrique »

Voici un chant, qui faisait partie du culte du 6 avril, célébré à Bangui avec les membres de la délégation Défap-Cevaa-Ceta. Les jeunes de l’Église protestante du Christ roi ont entonné une ode à la paix. Ce texte, rédigé par Alain Kette, membre de l'EPCRC, se veut un symbole du désir de paix de tout le peuple centrafricain.

« Nous voulons la paix en Centrafrique » - Lire la suite…

Centrafrique : un culte protestant dédié à la solidarité à Bangui

Le culte célébré dimanche avec les membres de l'Église du Christ roi a permis, à partir d'une lecture du récit d’Élie au désert, de nourrir une réflexion sur les mécanismes de repli qui ont pu contribuer à alimenter peur, méfiance et finalement violence au sein du peuple centrafricain. La présence de Dieu, à l’extérieur des lieux obscurs où chacun peut être tenté de se retrancher, pourra-t-elle faire sortir de leur retraite ceux qui ont été blessés, effrayés, qui se sentent démunis ?

Centrafrique : un culte protestant dédié à la solidarité à Bangui - Lire la suite…

Rencontres avec la jeunesse de Bangui : les images

Rencontres et moment de louange au Centre protestant pour la Jeunesse de Bangui (qui avait été la cible de déprédations lors de l'arrivée de groupes de la Séléka dans la capitale), culte commun et groupes de réflexion : résumé en images du quatrième jour de la visite de la délégation Défap-Cevaa-Ceta en République centrafricaine. Photographies de Claire Bernole (Signes des Temps/Défap/Cevaa)

Rencontres avec la jeunesse de Bangui : les images - Lire la suite…

Centrafrique : la déclaration remise au Premier ministre

A l'occasion de sa rencontre avec André Nzapayeké, le Premier ministre centrafricain, la délégation Défap-Cevaa-Ceta lui a remis une déclaration exposant les motivations de sa visite - solidarité avec les Églises de RCA et, au-delà, avec toute la population de Centrafrique et toutes les personnes de bonne volonté qui refusent les discours de haine - et ses espoirs pour le pays. La voici reproduite ci-dessous.

Centrafrique : la déclaration remise au Premier ministre - Lire la suite…

Comment la jeunesse protestante envisage-t-elle l’avenir de la Centrafrique ?

Soutien à la micro-entreprise, gratuité des soins et de l’éducation, réintroduction des cours de civisme : face aux lacunes du politique, les jeunes Centrafricains sont riches de solutions pour prendre en main l'avenir de leur pays. C'est ce qui est ressorti des échanges et des groupes de réflexion organisés ce week-end au Centre protestant pour la jeunesse de Bangui, au quatrième jour de la visite de la délégation Défap-Cevaa-Ceta. Et pour tous, une certitude : la religion n'est pas et ne doit pas devenir un obstacle au vivre ensemble.

Comment la jeunesse protestante envisage-t-elle l’avenir de la Centrafrique ? - Lire la suite…

Centrafrique : en images, rencontre avec le Premier ministre et visite aux déplacés

Au troisième jour de la visite, la délégation et ses accompagnateurs ont rencontré le Premier ministre de RCA, André Nzapayéké. Ils ont aussi visité le camp de réfugiés autour de l’Eglise évangélique des frères. 32.000 personnes déplacées y sont actuellement accueillies. Résumé en images.

Centrafrique : en images, rencontre avec le Premier ministre et visite aux déplacés - Lire la suite…

Centrafrique : les déplacés trouvent une place auprès des Églises

Outre la rencontre avec le Premier ministre André Nzapayeké, les membres de la délégation Cevaa- Défap-Ceta ont poursuivi vendredi leur visite aux Églises de Bangui. Des Églises qui ont largement ouvert leurs portes à la population fuyant les violences, et en quête d'un abri. Bangui, qui compte un peu plus d’un million habitants, dénombre en tout 177.000 personnes déplacées.

Centrafrique : les déplacés trouvent une place auprès des Églises - Lire la suite…

Rencontre avec le Premier ministre centrafricain

Au troisième jour de sa visite en RCA, la délégation Défap-Cevaa-Ceta a rencontré André Nzapayeké, le Premier ministre centrafricain. Pour lui faire part de la solidarité que les membres de la délégation sont venus exprimer envers les Églises et, au-delà, envers toute la population de Centrafrique ; mais aussi pour évoquer sans tabou les racines du mal, comme la mauvaise gouvernance. « L’heure est venue de l’introspection », a reconnu le Premier ministre, « le pays doit retrouver des valeurs universelles. »

Rencontre avec le Premier ministre centrafricain - Lire la suite…

Centrafrique : témoignages et signes d'espoir

Qu'ils soient chrétiens ou musulmans, les Centrafricains aspirent avant tout à l'arrêt des violences. La difficulté étant surtout de s'asseoir ensemble pour discuter des causes réelles des troubles. Témoignages sonores recueillis par Claire Bernole.

Centrafrique : témoignages et signes d'espoir - Lire la suite…

Centrafrique : le deuxième jour de la visite en images

Séance d'enregistrement dans les locaux de la radio Ndeke Luka, visite à l’Église évangélique luthérienne de RCA, rencontres à la mission adventiste et avec le Réseau des femmes croyantes et médiatrices de la paix : retrouvez en images le résumé du deuxième jour de la délégation Défap-Cevaa-Ceta à Bangui. Photographies : Claire Bernole, pour le Défap et Signes des Temps.

Centrafrique : le deuxième jour de la visite en images - Lire la suite…

Centrafrique : les femmes croyantes s’engagent pour la paix

La délégation Défap-Cevaa-Ceta est allée ce jeudi à la rencontre du Réseau des femmes croyantes et médiatrices de la paix, qui réunit catholiques, baptistes, évangéliques, protestantes et musulmanes, et bénéficie du financement de la Cevaa. Comme dans le reste du pays, l'urgence est alimentaire : faute de pouvoir reprendre à temps les cultures, l'année qui vient risque d'être difficile.

Centrafrique : les femmes croyantes s’engagent pour la paix - Lire la suite…

Centrafrique : « Si nous en sommes là, c’est parce que nos aînés ont échoué »

Des centaines de déplacés, parfois obligés de dormir à l'air libre faute de tentes : le tableau est très similaire à l'Église évangélique luthérienne de RCA et à la Fédération des Églises adventistes, deux des Églises visitées par la délégation Défap-Cevaa-Ceta jeudi. Parfois, des locaux d'école servent à loger des familles. Et la peur règne toujours. Il faut pourtant préparer l'avenir : s'occuper des orphelins, par exemple. Et éduquer à la non violence en milieu scolaire : une priorité, aux yeux du pasteur Jean-Jacques Guéret.

Centrafrique : « Si nous en sommes là, c’est parce que nos aînés ont échoué » - Lire la suite…

Centrafrique : les images des rencontres de la délégation à Bangui

La délégation Défap-Cevaa-Ceta multiplie depuis mercredi les rencontres à Bangui pour transmettre son message de solidarité et d’apaisement. Résumé de la première journée en images. Photographies : Claire Bernole, pour le Défap et Signes des Temps.

Centrafrique : les images des rencontres de la délégation à Bangui - Lire la suite…

Bangui redeviendra-t-elle « la coquette » ?

Symptôme, parmi d'autres, de la désorganisation qui règne à Bangui, l’Alliance biblique a été une nouvelle fois pillée la semaine dernière, après avoir déjà subi des pillages en mai, juin et août 2013. A l’école élémentaire qui se trouve sur le même site, les pillards ont raflé tables et bancs de classe.

Bangui redeviendra-t-elle « la coquette » ? - Lire la suite…

Centrafrique : « Vérité et réconciliation », les mots d'ordre de la visite à Bangui

La délégation Défap-Cevaa-Ceta a entamé ses premières rencontres à la Faculté de théologie évangélique de Bangui. Afin de transmettre toute l’essence de son message de solidarité et d’apaisement, elle s'est entretenue avec cinq représentants de la communauté musulmane de Bangui, deux des églises protestantes et l’abbé Jésus, vicaire général de la capitale.

Centrafrique : « Vérité et réconciliation », les mots d'ordre de la visite à Bangui - Lire la suite…

Centrafrique : première journée à Bangui pour la délégation Défap-Cevaa-Ceta

La délégation Défap-Cevaa-Ceta entame ses premières visites à Bangui en ce mercredi 2 avril. Elle a été accueillie mardi soir par le président, le vice-président et le secrétaire général de l'Église Protestante Christ-Roi de Centrafrique. Son arrivée coïncide avec le lancement officiel, longtemps retardé, de l'opération militaire de l'Union Européenne en Centrafrique, alors que les violences de ces derniers jours ont fait des dizaines de morts à Bangui.

Centrafrique : première journée à Bangui pour la délégation Défap-Cevaa-Ceta - Lire la suite…

Centrafrique : trois jours de deuil national après les tueries de Bangui

Alors que la délégation Défap-Cevaa-Ceta arrive à Bangui ce mardi, dans la soirée, les violences qui ont récemment endeuillé la capitale centrafricaine ont poussé la présidente centrafricaine de transition, Catherine Samba-Panza, à décréter trois jours de deuil national. Le ministre centrafricain de la Défense réclame une enquête internationale.

Centrafrique : trois jours de deuil national après les tueries de Bangui - Lire la suite…

Centrafrique : Catherine Samba-Panza au « mini-sommet » de Bruxelles

La présidente centrafricaine de transition est attendue à Bruxelles pour participer à une réunion centrée sur la situation de son pays, et organisée en marge du sommet UA-UE des 2 et 4 avril. La rencontre, à laquelle assisteront François Hollande ainsi que les chefs d'Etat du Tchad, du Cameroun et du Congo, en présence de représentants de l'Union africaine et de Ban Ki-moon, devrait notamment évoquer les demandes insistantes de la France d'un soutien européen plus appuyé en RCA.

Centrafrique : Catherine Samba-Panza au « mini-sommet » de Bruxelles - Lire la suite…

Centrafrique : visite de solidarité à Bangui

En ce début du mois d'avril, une délégation chrétienne comprenant notamment des représentants du Défap et de la Cevaa se rend en République centrafricaine. Le but de ce voyage : manifester soutien et solidarité envers toute la population centrafricaine, et particulièrement envers toutes les voix qui refusent d'alimenter les tensions entre communautés. Des tensions qui ne sont pas religieuses à l'origine...

Centrafrique : visite de solidarité à Bangui - Lire la suite…

Centrafrique : «La population civile paye un lourd tribut»

Tirs d'armes lourdes dans des quartiers de Bangui, tensions permanentes autour du "Km5", grand quartier majoritairement peuplé de musulmans et actuellement rendu inaccessible, relations difficiles entre les habitants et les forces de la Misca : les dernières lettres d'un pasteur de Bangui qui correspond avec le Défap témoignent du quotidien difficile dans la capitale de la République centrafricaine.

Centrafrique : «La population civile paye un lourd tribut» - Lire la suite…

Mots-clés associés :