Aller au contenu. | Aller à la navigation

 

 

Au sommaire :

L’enseignement, un défi permanent

Date de publication : 20/05/2015

Le RIEP, Réseau International de l’Enseignement Protestant, a été créé il y a un an. Revue de détail.
L’enseignement, un défi permanent

bureau riep, 2014

 

Ce réseau a été mis en place à l’issue de deux colloques sur l’enseignement protestant, en 2011 et 2013. La question qui se posait était la suivante : l’enseignement protestant est présent dans de nombreux pays et donc au sein de nombreuses cultures, mais qu’est-ce qui fait sa spécificité ? La conclusion fut qu’il était nécessaire de continuer à travailler en réseau et de s’enrichir de l’expérience des autres.


Cette association a donc été créée en 2014. Comme pour avoir accès à des financements publics, il faut qu’une association ait 3 ans d’existence, pendant ces trois années, le Défap lui servira d’intermédiaire pour ses recherches de fonds. La première réunion a eu lieu à l’automne 2014 au sein du Défap et le pasteur Jean-Luc Blanc en a été élu président pour trois ans.

 

bureau du RIEP 2014

Bureau du RIEP, 2014


Le RIEP a lancé un appel à pré-projets suivant deux directions :


- la première est la mise en place d’écoles inclusives pilotes pour handicapés. Le projet de  scolarisation des enfants sourds au Congo [lien vers autre article] pourrait entrer dans ce cadre ;
-  La suivante concerne la mise en place d’écoles qui développeraient une pédagogie citoyenne et non violente.  Ce projet est construit sur deux axes : une pédagogie citoyenne et une pédagogie de la paix, qui ne parlerait pas uniquement de violence humaine mais s’intéresserait aussi à l’environnement.


Ces projets, lorsqu’ils seront finalisés, seront présentés à l’AFD pour développer, si possible, un partenariat.
Les membres fondateurs se situent dans les pays suivants : Bénin, Haïti, Tchad, Djibouti, Madagascar, République Démocratique du Congo, Rwanda, Tunisie, Cameroun ainsi que le territoire de la Nouvelle-Calédonie. D’autres pays se sont ajoutés à la liste, tels le Congo ou le Sénégal, lorsque leur statut sera validé par la prochaine Assemblée générale.


L’idée est d’avoir une école « pilote » par pays pour commencer. Toutefois, cela pose un problème de proportions : il existe des pays comme la Tunisie ou Djibouti qui ne possèdent qu’une seule école protestante et d’autres, comme la République Démocratique du Congo, où il y en a 18 000.


Les membres fondateurs espèrent  que ce réseau  permettra de dynamiser encore plus  les écoles protestantes et d’y implanter de nouveaux projets.

 

 

Pour aller plus loin : une interview de Mireille Boissonnat, responsable du RIEP, par Valérie Thorin, dans Courrier de Mission (Fréquence Protestante)

 

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,