Aller au contenu. | Aller à la navigation

Tunisie : Kallaline et les envoyés du Défap

Date de publication : 14/03/2017

L’école Kallaline est située dans le quartier de BabSouika à Tunis. Elle dispense depuis plus de 150 ans un enseignement du savoir avec une équipe pluridisciplinaire et multiculturelle. Elle prépare ses élèves à l’expérience de la vie et au respect des valeurs de chacun. Rencontre avec Michèle Reiss, la directrice de l’école.

J’ai pris mes fonctions de directrice en septembre 2015. J’encadre l’équipe pédagogique et suis le référent des envoyés : l’équipe compte cinq envoyés du Défap auxquels s’ajoutent deux ou trois envoyés d’une association allemande qui parlent français et qui font leur service civique en Tunisie. Je suis l’intégration des arrivants, leur évolution, leurs aspirations. Je prends le temps de les connaître afin de leur attribuer des tâches en accord avec leur personnalité.

 

Michèle Reiss à son bureau, DR

 

A leur arrivée, les volontaires suivent une journée de formation qui leur présente l’histoire et le fonctionnement de l’école mais aussi l’histoire et la culture tunisienne. Par la suite, je prends du temps pour suivre leur intégration dans la société.

Hoby est professeur de français. Elle évolue actuellement vers une fonction de conseillère pédagogique. Elle deviendra ainsi notre référent de la pédagogie du français (cela fait cinq ans qu’elle est là).

Frédéric assure la gestion du personnel de service. Il a commencé sous ma supervision puis, au fur et à mesure de sa connaissance du fonctionnement de l’école, il s’est vu attribuer une délégation. C’est sa deuxième année parmi nous.

Sophie est enseignante de français en classe de maternelle (grande section en France). Pour des raisons personnelles, elle ne continuera pas l’année prochaine.

Camille et Gwénaëlle sont arrivées en septembre 2016 pour un an. Elles sont surveillantes et aides de français. Elles sont polyvalentes et nous leur demandons toutes sortes de tâches.

 

Gwénaëlle et Camille à l'Ecole Kallaline, DR

 

Hoby, Frédéric, Sophie, Camille et Gwénaëlle viennent de France et parlent leur langue maternelle. C’est une chance pour notre école où une partie importante des cours, des activités et de la vie de l’école se font en français. Les parents mettent leurs enfants dans notre école pour cela.

Mon mari et moi-même avons été envoyés par le Défap à l’école Kallaline il y a treize ans. C’était notre projet. Nous voulions promouvoir cette école atypique. Une ancienne école qui s’inscrit dans la tradition française, la culture française et les valeurs françaises. Des valeurs portées par le Défap et la tradition protestante : le respect, l’amour de l’autre, la justice et l’honnêteté.

Les 45 collaborateurs de l’école, tunisiens, gabonais, camerounais, français composent une équipe multiculturelle et multiconfessionnelle très étonnante. Et ça marche.  Musulmans, chrétiens, athées, nous travaillons tous ensemble pour proposer à nos 310 élèves l’envie de vivre dans le respect de l’autre.

 

Photo de groupe à l'école Kallaline, DR

 

 

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more
Mots-clés associés :