Aller au contenu. | Aller à la navigation

Qui sommes-nous ?

Service protestant de mission - Défap
102 Bd Arago - 75014 Paris
+33(0) 1 42 34 55 55

Le Défap est le service missionnaire
de trois Églises protestantes de France

Qui fait quoi ?
Vidéo de présentation

Tanzanie : un rendez-vous mondial sur la Mission

Date de publication : 09/03/2018

Peu d'organisations ont la capacité de mettre sur pied des rassemblements d'ampleur mondiale sur le thème de la Mission. C'est ce que réalise tous les dix ans le Conseil œcuménique des Églises : cette année, la réunion qui compte près d'un millier de délégués issus des Églises luthériennes, réformées, orthodoxes, évangéliques, se tient à Arusha, en Tanzanie. Elle s’est ouverte le 8 mars.
Ouverture de la conférence d'Arusha du Conseil œcuménique des Églises. Photo: © Albin Hillert/COE

Parmi les organisations chrétiennes internationales, le Conseil œcuménique des Églises est un «poids lourd» : une communauté de 348 Églises membres représentant plus de 500 millions de chrétiens. Les Églises membres du COE sont présentes dans toutes les régions du monde et comprennent la plupart des Églises orthodoxes, ainsi qu'un grand nombre d'Églises anglicanes, baptistes, luthériennes, mennonites, méthodistes, moraves, réformées... L'Église catholique n'est pas membre, bien qu'elle collabore pour certains sujets.

Tous les dix ans, le Conseil œcuménique des Églises organise une Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation - une tradition qui remonte à la Conférence d'Édimbourg, en 1910. Cette année, cette grande réunion se tient à Arusha, en Tanzanie. Elle s'est ouverte le 8 mars en présence de près d'un millier de délégués (dont des représentants français) et durera jusqu'au 13 mars. Le thème en est : «Agir selon l’Esprit: appelés à être des disciples transformés».

La conférence compte aborder la mission comme une activité polyvalente. Les différentes dimensions du témoignage, de l’engagement pour la justice et la réconciliation, des dialogues seront abordées. Elle mènera une réflexion approfondie sur différentes questions soulevées par les pratiques missionnaires dans un monde en mutation.

Où suivre le déroulement de cette conférence ?

Pour aller plus loin :

Cette conférence s’inscrit par ailleurs dans le cadre général des célébrations du 70e anniversaire du COE, comme l'a rappelé jeudi dans son discours d'ouverture Mme Agnes Abuom, première femme et première Africaine présidente de l’histoire du Conseil œcuménique des Églises, membre de l’Église anglicane du Kenya. L’oratrice principale, la pasteure Mutale Mulenga-Kaunda, chercheuse postdoctorale à l’Université du KwaZulu-Natal, s’est dite pour sa part honorée d’assister à cette rencontre œcuménique, d’autant plus qu’elle s’ouvrait le jour de la Journée internationale de la femme.

Jusqu'au 13 mars, il sera possible de suivre quotidiennement le déroulement de la conférence, à la fois à travers les communiqués et les mises à jour du COE (la plupart sont en anglais, mais il y a d'ores et déjà des comptes-rendus en français), ainsi que sur ce blog dédié, où l'on trouve une présentation de la rencontre par Claire Sixt-Gateuille, responsable des relations internationales de l’Église protestante unie de France. L'EPUdF étant représentée sur place par le pasteur Gwenaël Boulet, qui alimente aussi ce même blog depuis Arusha. Avec en bonus le chant de l'assemblée :

 

 

Et également ce diaporama reprenant quelques-unes des photos de l'ouverture de la conférence, reprises sur sa page Facebook par la Cevaa, également représentée à ce grand rassemblement d'Arusha :

 

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,