Aller au contenu. | Aller à la navigation

Qui sommes-nous ?

Service protestant de mission - Défap
102 Bd Arago - 75014 Paris
+33(0) 1 42 34 55 55

Le Défap est le service missionnaire
de trois Églises protestantes de France

Qui fait quoi ?
Vidéo de présentation

L'histoire des Missions protestantes s'expose à La Rochelle

Date de publication : 11/12/2017

À l'occasion des 500 ans de la Réforme, la Bibliothèque universitaire de La Rochelle a décidé d'accompagner les festivités organisées dans la ville à travers plusieurs expositions sur le protestantisme. L'une d'entre elles, notamment, consacrée aux missionnaires protestants, a été organisée avec l'aide de la bibliothèque du Défap, qui a fourni divers livres, documents et objets venant des collections du Service protestant de Mission. Retour en images.
Vue de l'exposition à la BU de La Rochelle © Défap

Du XVe siècle et jusqu'à la Révolution, l'histoire de La Rochelle a été largement marquée par celle du protestantisme en France. Dès 1568, les protestants, majoritaires, y prirent le pouvoir, détruisant les lieux de culte catholique. La ville accueillit le 2 avril 1571, le 7e Synode national des Protestants sous la présidence de Théodore de Bèze, en présence de la cour de Navarre, de Jeanne d’Albret et du futur Henri IV. En 1627, la cité rochelaise était considérée comme un «État dans l’État». Assiégée par le Cardinal de Richelieu au nom du roi Louis XIII, La Rochelle fut sévèrement punie après sa reddition. À la révocation de l’Édit de Nantes, en 1685, certains protestant rochelais devinrent des «catholiques de façade», d’autres décidèrent de fuir la France. En 1787, l’édit de Tolérance redonna aux protestants la liberté de conscience et une reconnaissance juridique. En 1790, la Révolution française leur confirma l’égalité citoyenne.

En cette année 2017 marquée par les festivités des 500 ans de la Réforme, il était logique que la ville fasse un retour sur son histoire protestante. C'est ce qui a été fait notamment par la Bibliothèque universitaire de La Rochelle qui a organisé plusieurs expositions. L'une concernait le patrimoine protestant rochelais, à travers une vingtaine de lieux : lieux de culte ou de pouvoir, lieux de vie et lieux publics. Une autre concernait plus spécifiquement les missionnaires protestants, et les livres de mission à travers le monde au XIXe siècle ; elle a été organisée en partenariat avec le Musée d’histoire protestante de La Rochelle, et avec l'aide de la bibliothèque du Défap, qui a fourni divers livres, documents et objets venant de ses collections (pour avoir un aperçu de cette exposition, rendez-vous sur le diaporama au bas de cet article). 

Cartes et photographies, Bibles en chinois, en tahitien...

Cette exposition, qui a été visible dans le hall d’entrée de la Bibliothèque universitaire de La Rochelle durant tout le mois de novembre, permettait ainsi de découvrir à l'aide de sept panneaux informatifs comment s’organisait le travail des missionnaires, et l’influence qu’ont eue les missions protestantes dans l’histoire culturelle et politique de divers États. L’accent avait été mis sur la manière dont les livres, les journaux, les atlas et les cartes postales jouaient un rôle, dans les missions elles-mêmes mais aussi pour promouvoir l’œuvre missionnaire auprès des protestants français et pour transmettre des connaissances d’ordre ethnographique et anthropologique sur les cultures de ces populations lointaines. Parmi les documents historiques prêtés par la bibliothèque du Défap pour illustrer cette présentation des missions protestantes, on trouvait notamment des photographies, des Bibles imprimées en chinois ou en tahitien, des almanachs, des livres pour enfants, et même un jeu de cartes.

L’exposition sur l’histoire de la Société des Missions Évangéliques de Paris (SMEP, l'ancêtre du Défap) qui avait été réalisée en 2012, à l’initiative du Musée rochelais d’histoire du protestantisme et de Janick Pilot, se trouvait également présentée à cette occasion. Elle n’est désormais plus visible à la Bibliothèque universitaire de La Rochelle, qui a achevé le samedi 1er décembre son cycle consacré à l'histoire du protestantisme ; mais un exemplaire se trouve toujours exposé dans la chapelle du Défap. Les visiteurs du 102 boulevard Arago pourront continuer à l'y voir. Pourquoi pas à l'occasion d'un prochain séjour Voir et revoir Paris (cf encadré ci-dessous) ?

Rencontrez la maison, découvrez la mission
Visiter la maison du service protestant de mission ? Et pourquoi pas ! C’est l’occasion d’un périple culturel qui met en lumière l’histoire des missionnaires protestants et permet d’éveiller la curiosité des jeunes visiteurs.
Pour préparer la visite, certains lanceront des discussions sur le sens des mots « mission » et « vocation » ou sur les raisons d’un départ en mission. A travers cette visite, vous pourrez ainsi suivre l’histoire des missions …et celles des missionnaires.
Histoires d’autrefois, cartes du monde, portraits, chapelle, salon rouge, bibliothèque, bureaux, salle de cours, musée… la visite est riche et toujours orientée autour des missionnaires, des lieux de mission et des objets rapportés par les envoyés.
Cliquez sur l'image ci-contre pour avoir toutes les informations sur les week-ends et mini-séjours «découverte» proposés par le Défap sur le thème «Voir ou revoir Paris».

 

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more