Aller au contenu. | Aller à la navigation

Qui sommes-nous ?

Service protestant de mission - Défap
102 Bd Arago - 75014 Paris
+33(0) 1 42 34 55 55

Le Défap est le service missionnaire
de trois Églises protestantes de France

Qui fait quoi ?
Vidéo de présentation

L’union fait la force !

Date de publication : 08/11/2018

Méditation du jeudi 8 novembre 2018. Suite de notre série pour une lecture interculturelle du cycle de Joseph. Nous prions pour nos envoyés en Tunisie.

Joseph dit au Pharaon : « Tes deux rêves ont le même sens. Dieu t'avertit ainsi de ce qu'il va faire. Les sept belles vaches et les sept beaux épis représentent sept années. C'est donc un seul rêve. Les sept autres vaches, chétives et affreuses, et les sept épis rabougris, desséchés par le vent, représentent aussi sept années, mais des années de famine.

C'est bien ce que je te disais : Dieu t'a montré ce qu'il va faire. Ces sept prochaines années seront des années de grande abondance dans toute l'Égypte. Ensuite, il y aura sept années de famine, qui feront perdre tout souvenir de l'abondance précédente. La famine épuisera le pays. Elle sera si grave qu'on ne saura plus ce qu'est l'abondance. Ton rêve s'est répété sous deux formes semblables, pour montrer que la décision de Dieu est définitive et qu'il ne va pas tarder à l'exécuter.

Alors, que le Pharaon cherche un homme intelligent et sage, et lui donne autorité sur l'Égypte. Nomme aussi des commissaires chargés de prélever un cinquième des récoltes du pays pendant les sept années d'abondance. Qu'ils accumulent des vivres pendant les bonnes années qui viennent, qu'ils emmagasinent sous ton contrôle du blé dans les villes, pour en faire des réserves. L'Égypte aura ainsi un stock de vivres pour les sept années de famine, et le pays échappera au désastre. »

La proposition de Joseph parut judicieuse au Pharaon et aux gens de son entourage ; le Pharaon leur dit : « Cet homme est rempli de l'Esprit de Dieu. Pourrions-nous trouver quelqu'un de plus compétent que lui ? »

Puis il dit à Joseph : « Puisque Dieu t'a révélé tout cela, personne ne peut être aussi intelligent et sage que toi. Tu seras donc l'administrateur de mon royaume, et tout mon peuple se soumettra à tes ordres. Seul mon titre de roi me rendra supérieur à toi. Je te donne maintenant autorité sur toute l'Égypte. »

Le Pharaon retira de son doigt l'anneau royal et le passa au doigt de Joseph ; il le fit habiller de fins vêtements de lin et lui passa un collier d'or autour du cou. Il le fit monter sur le char réservé à son plus proche collaborateur, et les coureurs qui le précédaient criaient : « Laissez passer ! » C'est ainsi que le Pharaon lui donna autorité sur toute l'Égypte. Genèse 41, 25-43

 


Source : Pixabay

 

Comment se fait-il que les fameux rêves de Pharaon, roi d’Égypte, ne puissent être interprétés par personne, ni les mages ni les savants ? Pourtant le décryptage semble simple ; il ne requiert pas une grande science des symboles. Que l’on soit dans le monde animal, avec les vaches, ou le monde végétal, avec les épis, les figures d’abondance sont dévorées par les figures de pénurie.

Est-ce la peur d’annoncer de mauvaises nouvelles qui clôt l’imagination des uns et des autres ? On sait que cela porte souvent malheur, quand on vit sous un régime tyrannique.

Il faudra que l’échanson se souvienne du talentueux Joseph pour que celui-ci dise ce qu’il en est. Dieu a simplement donné à voir à Pharaon ce qui allait se passer dans les années à venir en matière de climat. D’abord de très bonnes conditions météorologiques pendant 7 années, générant de bonnes récoltes et du bien-être pour tous, puis de mauvaises conditions météorologiques pendant 7 ans avec la disette et la famine.
Mais la sagesse de Joseph ne s’arrête pas là. A quoi servirait la prévision si elle n’inspirait une prévention ? On considère parfois Joseph comme le fondateur de l’économie moderne. Il suggère de lutter contre la fatalité en organisant le stockage des denrées pendant les années d’abondance afin de pouvoir les revendre lors des années de disette.

Mais à quoi servirait le bon conseil s’il tombait dans l’oreille d’un sourd ?

Le miracle, c’est que Pharaon ne prenne pas ombrage du génie de Joseph, mais qu’au contraire il reconnaisse en lui l’action de l’Esprit de Dieu ; alors il décide de lui accorder les pleins pouvoirs pour mener à bien son programme.

 

 


Zoubeir Turki 1924-2009 peintre tunisien

 

Nous prions pour nos envoyés en Tunisie avec cette prière de la pastorale régionale 2015 en Nord-Normandie

Notre Père, nous te rendons grâce pour la Vie que Tu nous donnes en partage.
Tu es l’unique Créateur qui laisses à chacun, à chaque peuple, une place sur cette terre. Nous te rendons grâce de pouvoir être avec Toi, jardinier de ta création.

Du lever au couchant, donne-nous la vigilance d’être des jardiniers de Ta création.

Par le Christ, reconnu jardinier au matin de la résurrection, par ta bouche, tu appelles l’humanité à veiller sur la terre, les cieux, les mers, à cultiver et à nous cultiver. Rassemble-nous pour devenir des jardiniers de la création.

Du lever au couchant, donne-nous la vigilance d’être des jardiniers de Ta création.

Tu veux pour chacun et pour chaque peuple une Vie réconciliée et liée à ta Parole créatrice. Sois avec ceux qui ont perdu le goût d’un vivre ensemble et pour qui la vie connaît trop de déchirures.

Du lever au couchant, donne-nous la vigilance d’être des jardiniers de Ta création.

Par ta Parole de Vie, Esprit-Saint, tu fais germer en nous les graines d’amour, de paix et de justice. Arrose chaque graine et fais-nous grandir dans cette justice, bâtisseurs, créateurs. Donne-nous le souffle de ton inspiration, pour être créatifs, tournés vers Toi, et ouvrir les portes à tous les hommes et les femmes dispersés sur cette terre

Du lever au couchant, donne-nous la vigilance d’être des jardiniers de Ta création.

Nous te prions pour les responsables politiques et ceux qui gouvernent les pays. Que leurs décisions s’unissent sans cesse à une volonté de chercher la vie pour les générations futures.

Du lever au couchant, donne-nous la vigilance d’être des jardiniers de Ta création.

Nous dans la ville...
Nous dans la campagne...
Nous au bord de la mer...
Nous dans les montagnes
Dans tous les pays où nous vivons...

Du lever au couchant, donne-nous la vigilance d’être des jardiniers de Ta création.

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more