Aller au contenu. | Aller à la navigation

Qui sommes-nous ?

Service protestant de mission - Défap
102 Bd Arago - 75014 Paris
+33(0) 1 42 34 55 55

Le Défap est le service missionnaire
de trois Églises protestantes de France

Qui fait quoi ?
Vidéo de présentation

Dialogue islamo-chrétien : Karen Smith, une vie en forme de témoignage

Date de publication : 02/03/2015

Comme chaque année depuis 2008, Karen Smith, pasteure de l'université royale d'Ifrane, au Maroc, vient en France à l'invitation du Défap. Du 4 au 10 mars, elle parlera de son expérience du dialogue interreligieux dans les paroisses de la région Nord-Normandie. Et apportera un éclairage vivant sur une religion trop souvent réduite à ses extrémismes.

ACTUALITÉS ET FICHE PAYS
Le point sur le Maroc

>> L'Église Évangélique du Maroc : présentation <<
>> Le site de l'université Al Akhawayn d'Ifrane <<
>> Le site de l'Institut oecuménique Al Mowafaqa <<

Karen Smith © Défap

« Au Maroc, souligne Karen Smith, ce sont les chrétiens qui sont minoritaires. Ce qui me permet, ici, en France, de mieux comprendre et de plaider la cause des minorités musulmanes... » Ce travail de mise en dialogue, voilà des années que Karen Smith le poursuit, tant au Maroc que lors de ses tournées en France. Comme chaque année depuis 2008, au cours du mois de mars, elle est de passage en France à l’invitation du Défap, où elle vient parler de son expérience du dialogue interreligieux. Après les paroisses de l’Est et du Pays de Montbéliard en 2013, celles du Sud-Ouest en 2014, elle est pour cette année invitée dans les paroisses de l’Église protestante unie de Nord-Normandie (voir agenda).

Son travail s’avère aujourd’hui d’autant plus nécessaire, alors que l’attentat contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo et la prise d’otages sanglante de l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes ont été suivis par un raidissement très prononcé des discours autour de l’islam en France - et, au-delà, par une méfiance accrue autour du dialogue interreligieux. Parallèlement, le nombre des actes islamophobes recensés a connu en janvier une hausse très prononcée, mesurée par deux organismes distincts : l’Observatoire national contre l’islamophobie, s’appuyant sur le nombre de plaintes déposées auprès de la police et de la gendarmerie hors Paris et petite couronne, a comptabilisé 128 actes islamophobes entre le 7 et le 20 janvier 2015 - sachant que les chiffres étaient de 133 pour toute l’année 2014. Le collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), réseau indépendant créé en 2003, compte pour sa part les actes islamophobes par ses propres moyens : plutôt que de reprendre les chiffres du ministère de l’intérieur, il s’appuie sur les remontées directes des victimes, pour mieux prendre en compte les actes qui pourraient n’avoir pas donné lieu à un dépôt de plainte. Il a fait état pour le mois de janvier de 130 actes islamophobes.

La logique de la méfiance et de l’affrontement n’est pas une fatalité

Karen Smith dans les jardins du Défap

Karen Smith : rencontre entre religions au Monastère Notre Dame de l’Atlas

Karen Smith : la société marocaine face aux fondamentalismes chrétiens et musulmans

 

Mais le même événement, l’attentat contre Charlie Hebdo, ainsi que les manifestations qui l’ont suivi en France, ont eu aussi des conséquences violentes dans d’autres pays : au Niger, des manifestations anti-chrétiennes ont pris pour cibles des églises, ainsi que des commerces tenus par des Français. Or, une telle logique de la méfiance et de l’affrontement n’est en rien une fatalité. Surtout, elle ne correspond en rien à la vision du religieux dont témoigne le Défap à travers les relations qu’il permet d’entretenir entre Églises de divers continents, ou à travers ses envoyés. Et ce plaidoyer pour le vivre ensemble et pour le dialogue, c’est aussi ce que porte Karen Smith.

Karen Smith est pasteure à l’université Al Akhawayn d’Ifrane, au Maroc. Un lieu privilégié, et un poste exceptionnel sur le plan du dialogue interreligieux : créée dans le milieu des années 90 par la volonté du roi Hassan II, au cœur des montagnes du Moyen Atlas, pour former les futures élites marocaines et éviter la fuite des cerveaux, cette université a été pensée et conçue comme un campus à l’américaine, où tout est fait pour donner aux étudiants les meilleurs enseignements, le meilleur cadre pour leurs études et toutes les possibilités d’ouverture.

Mieux comprendre les enjeux du dialogue

Pour aller plus loin :
L’agenda de la tournée de Karen Smith dans la région Nord-Normandie :
  • 4 mars à 20h, Reims : conférence publique. « le dialogue des religions est-il possible, l’exemple du Maroc.
  • 5 mars à 10h à Douai : étude Bible-Coran
  • 5 mars à 15h à Lille  : témoignage sur le vécu de la communauté chrétienne au maroc et le ministère de Karen
  • 5 mars à 20h, à Dunkerque (temple, rue quai aux bois) : La prière, étude comparée dans la Bible et le Coran
  • 6 mars en soirée à Cambrai : conférence publique sur le dialogue interreligieux
  • 7 mars à 16h à Creil (temple, 1 rue de Canneville) : étude comparée sur la Bible et le Coran
  • 8 mars à 15h à Alençon (temple, 26 place Bonet) : Conférence : Le dialogue christianisme - Islam, l’exemple du Maroc
  • 9 mars à 18h à Saint-Lô (temple, 6 rue fontaine Venise) : Conférence : Paix et amour dans l’islam, accords et désaccords, cas pratique du dialogue musulman-chrétien au Maroc
  • 10 mars à 18h à Caen (temple, 19 rue Mélingue): Conférence : Paix et amour dans l’islam, accords et désaccords, cas pratique du dialogue musulman-chrétien au Maroc
La fiche-projet du Défap

Portrait de Karen Smith dans Réforme, juin 2012

 

L’aspect religieux en était partie prenante dès l’origine : le roi du Maroc a souhaité que les futures élites du pays, formées dans cette université royale, acquièrent une connaissance des différents courants religieux et soient formés à la tolérance. Et c’est dans ce cadre que l’université avait lancé le recrutement d’un poste de pasteur... À l’origine, il s’agissait d’un poste non rémunéré. Karen Smith avait accepté cette contrainte pour pouvoir suivre son mari, enseignant d’université, tout en continuant à exercer son ministère pastoral.

Le travail de l’aumônerie chrétienne de l’université vise à la fois les étudiants et le corps professoral. Mais au-delà du travail accompli à Ifrane, Karen Smith s’est également impliquée au sein de l’équipe pastorale de l’Église évangélique au Maroc (EEAM), qui dessert l’ensemble des paroisses du Maroc, parcourant le pays pour y animer études bibliques, cultes, formations… Et, soucieuse d’une concrétisation pratique de son engagement chrétien, elle est à l’origine de plusieurs projets au Maroc. Elle a créé un lieu d’accueil pour les femmes migrantes sub-sahariennes (souvent victimes de viols et de prostitution forcée), à la fois lieu de soutien et de prière. Avec les étudiants de la faculté, implantée dans un petit village, elle a créé l’association « Main dans la main » afin de valoriser le savoir-faire ancestral et artisanal de la population locale ; des liens se sont créés avec les étudiants qui assurent maintenant des cours d’alphabétisation.

Depuis 2008, son poste est aussi soutenu financièrement par le Défap, qui organise chaque année une visite de plusieurs semaines en France pour que Karen Smith puisse partager son expérience du dialogue avec l’islam et raconter tout ce qui se vit d’exceptionnel entre chrétiens et musulmans à Ifrane. C’est dans ce cadre qu’elle parcourt de nouveau, en ce mois de mars, les paroisses du Nord et de l’Ouest de la France, de Reims à Lille, de Douai à Saint-Lô... En portant son témoignage dans toutes ces paroisses, Karen Smith les aide à mieux comprendre les enjeux d’un dialogue serein avec l’islam au-delà des raidissements de l’actualité, les possibilités pratiques de le mettre en application...

L’Évangile n’enferme pas, il est puissance de vie et de libération et pousse vers autrui. La rencontre fait donc partie de l’Évangile. Être une Église missionnaire, c’est oser ces rencontres et témoigner qu’un vivre ensemble est possible dans la paix et le respect de chacun.

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more