Aller au contenu. | Aller à la navigation

Qui sommes-nous ?

Service protestant de mission - Défap
102 Bd Arago - 75014 Paris
+33(0) 1 42 34 55 55

Le Défap est le service missionnaire
de trois Églises protestantes de France

Qui fait quoi ?
Vidéo de présentation

Le cri des enfants de Bangui : « Où sont passés nos amis ? »

Date de publication : 05/09/2014

Enfants perdus, orphelins, déscolarisés ; enfants qui ont vu leur famille déchirée par les haines entre communautés : les plus petits sont parmi les premières victimes du chaos centrafricain. Entre les écoles fermées ou occupées par des réfugiés, et l'insécurité poussant les parents à les garder chez eux, leur éducation a été largement sacrifiée. Ce dont témoigne ce texte de l'Ecole de Quartier de l’Église baptiste du 5ème arrondissement de Bangui.

ACTUALITÉS ET FICHE PAYS
Le point sur la République centrafricaine

>> Visite de solidarité à Bangui : le dossier du Défap <<
>> L'appel du Défap : répondre à l’urgence humanitaire en RCA <<
>> Centrafrique : avec le Défap, appel d'urgence à la solidarité de la FPF <<

Bangui, avril 2014 : des jeunes de l'Eglise protestante Christ-roi évoquent la crise de leur pays lors d'un groupe de parole en présence d'une délégation chrétienne internationale. © Claire Bernole pour Défap

Le texte suivant est parvenu au Défap par le biais de Michel Besse, volontaire-permanent du Mouvement International ATD Quart Monde, installé à Bangui, où il a pu rencontrer le président du Service protestant de mission au cours de l'été 2014. Il reproduit des scénettes jouées par des élèves et qui montrent, à leur manière, que l'éducation en Centrafrique est désormais en jachère : voir aussi à ce sujet cet entretien avec deux responsables Jeunesse de Centrafrique : « Apprendre aux jeunes la paix, non la haine ».

« Comme le mois de septembre va bientôt commencer, nous vous envoyons nos salutations et quelques nouvelles des élèves, des enseignants et des parents d'élèves de l'Ecole de Quartier de l’Église baptiste du 5ème arrondissement de Bangui. En effet, la cérémonie de clôture a bien eu lieu, le 16 août dernier, et a rassemblé plusieurs centaines d'enfants, de parents, les enseignants et aussi plusieurs notables: chefs de quartiers, responsables associatifs. Les enfants ont pu dire avec leurs mots à eux comment ils ont vécu cette année. »

« Vous Séléka, vous antibalaka, arrêtons la guerre »

Pour soutenir le programme d’aide à la population centrafricaine, adressez vos dons à :

 

 

 - Fondation du Protestantisme, 47 rue de Clichy – 75 311 Paris cedex 09.
 - Dons en ligne : www.fondationduprotestantisme.org
 - Les chèques ou virements doivent être libellés à l’ordre de «Fondation du protestantisme». Porter la mention «Solidarité protestante-RCA» au verso des chèques.
IBAN : FR76 3078 80010010 2078 2350 030
Banque Neuflize OBC Paris 8° (Pour les virements bancaires).
CODE BIC : NSMBFRPPXXX
Les dons versés à la Fondation du protestantisme, fondation reconnue d’utilité publique, sont déductibles des impôts. Merci d'indiquer vos coordonnées pour l'envoi du reçu fiscal.

École de quartier de l’Église Baptiste « les élites »
Bangui, 5eme arrondissement

 

Sketch – dialogue des enfants de CE1

Prisca :
Chers camarades, dès la rentrée académique 2013-2014 le complexe scolaire « les élites » comptait 300 élèves. Mais pourquoi aujourd'hui nous ne sommes restés que la moitié ? 150 élèves ? Où sont passés les autres élèves ?

Narcisse :
Ta question est bien posée, ne sais tu pas que c'est la conséquence de la guerre ?

Beaucoup de parents ont perdu leur maison, leurs biens.

Beaucoup d'enfants ont perdu leurs cahiers, leurs fournitures.

Beaucoup d'enfants ont perdu leurs parents et sont devenus des orphelins.

Priscille :
Vous Séléka, vous antibalaka, arrêtons la guerre.
Vous, chrétiens et musulmans, arrêtons de nous entretuer inutilement.

 

« Ils ont peur et ils sont restés à la maison »

Pour aller plus loin :
- Apprendre aux jeunes la paix, non la haine
- Centrafrique: une nouvelle opération de l’ONU, pour quoi faire ? (sur le site de Libération)
- Elections en RCA: le délai de février 2015 n'est «pas tenable» (sur le site de RFI)
- La crise centrafricaine : de la prédation à la stabilisation (rapport, International Crisis Group)
- Le mandat de la Minusca (sur le site de l'Onu)

École de quartier de l’Église Baptiste « les élites »
Bangui, 5eme arrondissement

 

Sketch – dialogue des enfants de CM1

Junior :
Où sont nos camarades Saléh, Ibrahim et Fatimé ? Je ne les vois pas parmi nous ces derniers temps ?

Stéphane :
N'es tu pas au courant de cette guerre qui a opposé chrétiens et musulmans ?
Ils ont peur et ils sont restés à la maison et à la mosquée centrale.

Junior :
Non et non. Ça n'est pas bien. Tous les enfants ont droit à l'éducation quelle que soit leur religion,
leur couleur et leur nationalité.

Stéphane :
Chers parents chrétiens et musulmans, l'école n'a rien à voir avec les questions de religion.

Sophie :
Chers parents, la place de l'enfant n'est pas à la maison, au marché, dans la brousse, ni dans les sites.
Mais c'est à l'école, lieu d'éducation et d'instruction pour l'avenir de notre pays.

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more