Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

 

 

Au sommaire :

En chemin vers Noël : prière pour les jeunes au Congo et à Tahiti

Date de publication : 04/12/2014

Noël est naissance, mais Noël est aussi rencontre. Rencontre avec ce Sauveur venu pour nous dans la simplicité, dans notre quotidien... Une rencontre qui nous change et nous appelle à partager la bonne nouvelle que nous avons reçue, à travers de nouvelles rencontres. Pour ce deuxième dimanche de l'Avent, le Défap vous propose une prière pour les jeunes de nos Églises et des Églises sœurs dans le monde dans leur démarche de camps internationaux et de formation pour découvrir de nouvelles expressions de foi, apprendre à témoigner en paroles et en actes de cette vie nouvelle en Christ.

ACTUALITÉS ET FICHES PAYS
Le point sur le Congo-Brazzaville

Le point sur la Polynésie française

>> Vidéo : Paris-Tahiti : une rencontre de jeunes organisée grâce au Défap <<
>> « Ensemble pour le Congo : former à l'animation jeunesse » (pdf) <<
>> Présentation de l’Église protestante Maohi sur le site de la Cevaa<<
>> Présentation de l’Église évangélique du Congo sur le site de la Cevaa <<

Rencontre entre jeunes de France et de Tahiti lors d’un voyage en Polynésie française en 2010 avec le soutien du Défap © EEUDF

 

« Préparez le chemin du Seigneur ».

Pour le deuxième dimanche de l’Avent, ce 7 décembre, le texte biblique proposé est extrait de l’Évangile de Marc, chapitre 1, verset 3.

Luc reprend une parole du prophète Ésaïe, il lui donne un sens nouveau. Le Seigneur Messie vient ! Ce n’est pas pour la fin des temps, c’est pour maintenant. Jean le baptiste, messager de Dieu est chargé de préparer ce chemin. Le Seigneur vient. C’est une bonne nouvelle pour aujourd’hui, il vient dans le quotidien de nos existences.

Une vie nouvelle nous attend.

Saurons-nous le reconnaître et sommes-nous prêts à le suivre ? 

 

Prière :

Moment de culte dans une église de l’EEC © DR


Tu viens
déchirer les ciels
de nos illusions factices
ensemencer nos terres arides
aplanir nos chemins de ronces

Tu viens
tracer routes nouvelles
déraciner de nos vies
les germes de haine
et dévoiler un monde fraternel

Tu viens
poser ton éclat au fort de notre nuit
apporter la fraîcheur de l’aurore
pour notre terre flétrie
conduire nos pas dans tes sillons d’amour

Jésus, Emmanuel
mystérieux visiteur
de toute vie humaine

 

 

Édith Wild
extrait du Livre de prières de la Société luthérienne des missions, p. 405
éditions Olivétan, 2008

 

Les jeunes dans l’Église : partager et témoigner

Le Défap soutient les initiatives des Églises dans leur démarche de partage de la bonne nouvelle de Jésus-Christ à nos contemporains, dans un  dialogue fécond et respectueux. Il encourage les Églises dans le monde à collaborer entre elles pour s’entraider, se soutenir et témoigner ensemble.

Pour ce deuxième dimanche de l’Avent, nous prions tout particulièrement pour les responsables de groupes de jeunes et les jeunes de nos Églises et des Églises sœurs dans le monde dans leur démarche de camps internationaux pour découvrir de nouvelles expressions de foi, apprendre à témoigner en paroles et en actes de cette vie nouvelle en Christ.

Échanges de jeunes entre France et Tahiti

Rencontre entre jeunes de France et de Tahiti lors d’un voyage en Polynésie française en 2010 avec le soutien du Défap © EEUDF

Tahiti, c’est l’autre bout du monde par rapport à la France : 11 heures de décalage horaire en hiver et 12 heures en été ! Pourtant, entre ces terres si éloignées, des relations se sont tissées entre jeunes de paroisses de l’Église protestante unie de France (EPUdF) et de l’Église protestante Maohi (EPM). Plusieurs échanges de jeunes ont eu lieu. Un bel exemple en vidéo à retrouver ici : en 2010, avec le soutien du Défap, 21 jeunes Français dont 7 aînés des Éclaireuses Éclaireurs Unionistes de France (EEUdF) sont partis en Polynésie. Actuellement, une trentaine de jeunes de l’EPUdF se préparent pour partir à l’été 2015 pour Tahiti et Moorea, qui fait partie des Îles du Vent dans l’archipel de la Société. Dans la perspective de ce camp, des rencontres réunissant jeunes de France et de Tahiti ont eu lieu en 2013 et 2014 (avec notamment le soutien de la Cevaa). 

Côté français, trois paroisses sont directement impliquées : celles de Saint-Denis et Boissy-Saint-Léger, en région parisienne, et celle de Pau. Un des axes forts du projet est de mener une action d’évangélisation en Polynésie durant l’été 2015, de manière conjointe entre jeunes de l’EPUdF et jeunes de l’EPM. C’est d’ailleurs sur ce volet « évangélisation » qu’a été mis l’accent lors du camp de juillet 2014, au cours duquel deux jeunes Polynésiens ont été invités, en préparation du voyage des jeunes Français en Polynésie à l’été 2015. À travers ces divers camps, les jeunes sont très impliqués et mobilisés, étant tous appelés personnellement à témoigner et à accueillir.

Formation de responsables Jeunesse entre France et Congo

Jeunes de l’EEC © FPF

Depuis 2002, l’Église réformée de France – et aujourd’hui l’EPUdF, via le Défap – participe chaque année à un projet de formation afin d’aider l’Église évangélique du Congo (EEC) à former des animateurs Jeunesse dans tout le pays. Il s’agit de donner une base théorique et pratique solide aux animateurs de l’EEC dans leur travail avec les enfants et les jeunes, en insistant sur les questions de projet éducatif, de projet pédagogique, de projet d’animation, trop souvent méconnues.

La région Centre-Alpes-Rhône de l’EPUdF est particulièrement impliquée et entretient un lien privilégié avec le Congo Brazzaville via le pasteur Jean-Luc Cremer. Il est actuellement animateur Jeunesse de la région CAR, mais c’est aussi un bon connaisseur du Congo, pays dans lequel il s’est rendu souvent dans le cadre de la plateforme « Ensemble pour le Congo » portée par le Défap. Le pasteur Cremer a rencontré à de nombreuses reprises le pasteur Nsouami, président de l’EEC, et travaille en étroite coopération avec la structure de formation congolaise Formajec, dans ce projet qui se traduit depuis des années par des échanges d’animateurs entre les deux pays à l’occasion de sessions de formation ou de stages. En 2015-2016, l’Équipe jeunesse régionale (EJR) de Centre-Alpes-Rhône a le projet de rencontrer la JEC (autre organisme pour la Jeunesse de l’EEC), ainsi que de faire une formation et de participer à un camp de loisirs temporaire (un Cévalo) dans le nord du Congo.

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more