Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

 

 

Au sommaire :

« Nous voulons la paix en Centrafrique »

Date de publication : 08/04/2014

Voici un chant, qui faisait partie du culte du 6 avril, célébré à Bangui avec les membres de la délégation Défap-Cevaa-Ceta. Les jeunes de l’Église protestante du Christ roi ont entonné une ode à la paix. Ce texte, rédigé par Alain Kette, membre de l'EPCRC, se veut un symbole du désir de paix de tout le peuple centrafricain.
« Nous voulons la paix en Centrafrique »

Les jeunes présentent une saynète où la lumière de la persévérance garde allumées celles de la paix, de la joie, de l’amour et du pardon. © Claire Bernole pour Défap

ACTUALITÉS ET FICHE PAYS
Le point sur la République centrafricaine

>> L'appel du Défap : répondre à l’urgence humanitaire en RCA <<
>> Centrafrique : avec le Défap, appel d'urgence à la solidarité de la FPF <<
 

Ce dossier est constitué en partenariat avec la revue "Signes des Temps".

 


Chant : « La paix »
 

Les jeunes présentent une saynète où la lumière de la persévérance garde allumées celles de la paix, de la joie, de l’amour et du pardon. © Claire Bernole pour Défap

 

Sages, écoutez mon discours. Vous qui êtes intelligents, prêtez-moi l’oreille. Car l’oreille discerne les paroles comme le palais savoure les aliments. Le peuple centrafricain pleure. Toute l’Afrique pleure car il y a la guerre un peu partout. Les coups de canon sont devenus notre musique quotidienne, les balles nous poursuivent jusque dans nos chambres. Notre plaie est douloureuse parce que chacun a perdu un frère, une sœur, un cousin, un ami, un être cher pendant ces moments difficiles.

Nous voulons la paix dans nos cités,
Nous voulons la paix dans le monde entier.
Nous n’avons pas besoin des hostilités,
Nous avons besoin de solidarité.
Nous voulons la paix en Centrafrique,
Nous voulons la paix dans toute l’Afrique.
Nous n’avons pas besoin des hostilités,
Nous avons besoin de solidarité.

Et pour ça, Dieu a créé l’homme à son image et veut qu’ils vivent en paix. Mes frères, combien acquérir la sagesse vaut mieux que l’or. Mieux vaut un morceau de pain sec avec la paix qu’une maison pleine de viande avec les querelles. Nous voulons la paix.

Nous voulons la paix dans nos cités,
Nous voulons la paix dans le monde entier.
Nous n’avons pas besoin des hostilités,
Nous avons besoin de solidarité.
Nous voulons la paix en Centrafrique,
Nous voulons la paix dans toute l’Afrique.
Nous n’avons pas besoin des hostilités,
Nous avons besoin de solidarité.

Alain Kette
Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more