Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

 

 

Au sommaire :

Coup d'envoi : Nîmes - Madagascar !

Date de publication : 14/04/2014

L'Equipe Mission de Nîmes a organisé un week-end dédié à l'Eglise Universelle. Sylvie Valette raconte comment, la place de l'étranger, le rôle de la mission aujourd'hui, le lien entre Eglises soeurs,..., ont étés abordés au cours de ce week-end, par un public de tous âges.

Un week-end pour parler de la mission

 Est-ce qu’on évoque encore  la Mission auprès de nos enfants ? Leur parle-t-on de l’Etranger ? Qu’est-ce que notre Eglise a à leur dire sur l’universalité du message du Christ ?   Et comment le leur dire ?

 Voici un florilège des questions que se posait l’Equipe   d’Animation Missionnaire de Nîmes. Avec, en arrière-plan, la   volonté de sensibiliser aussi les adultes sur l’Eglise Universelle.

 Nous nous y sommes pris suffisamment à l’avance et nous  avons eu la joie de trouver, auprès de l’équipe catéchétique,  la même volonté d’ouvrir une porte sur le monde pour les  petits, les moyens et les grands jeunes de nos Eglises  protestante unie et Réformée Evangélique de Nîmes.

    

 Après plusieurs mois de préparation, en lien très étroit avec le Défap - Service protestant de Mission, le  week-end des 29-30 mars 2014 est enfin arrivé. Et avec lui, le pasteur Anne-Laure Danet et Jonathan Durrleman, respectivement responsable du Pôle France et responsable jeunesse au Défap.

Samedi midi : nous accueillons  75 enfants de 7 (et même un peu moins) à 14 ans. Au-delà, ce sont des jeunes gens motivés qui ont eu envie de donner un coup de main pour le grand rallye proposé à tous les enfants et adolescents. Répartition en équipes aux appellations évocatrices : Hibiscus, Zébu, Ananas, Colibri… Il faut dire que ce week-end intergénérationnel a pour slogan : «Coup d’envoi : Nîmes - Madagascar»…  une idée à suivre !

Est-ce qu’on évoque encore  la Mission auprès de nos enfants ? Leur parle-t-on de l’Etranger ? Qu’est-ce que notre Eglise a à leur dire sur l’universalité du message du Christ ?


Découvrir la lettre d’un missionnaire écrite en 1913, écrire  une prière d’intercession ici, de louange là, reconstituer le puzzle de l’Afrique, décoder un verset biblique,  répondre au quizz sur les richesses  de Madagascar, parler le malagasy, interviewer les passants sur la place de l’Etranger : voilà les huit défis concoctés par Jonathan Durrleman et qui attendent nos jeunes protestants nîmois. C’est avec une énergie manifeste qu’ils franchissent les huit étapes – et les adultes qui les accompagnent ne sont pas les moins enthousiastes. A l’arrivée, un sachet de friandises aussi colorées qu’une broderie malgache récompense la participation de chacun.

 

Créer du lien entre Eglises soeurs

Nous avions également un rendez-vous skype avec l’orphelinat des sœurs de Mamré  La technique se faisant tirer l’oreille, l’échange avec Tojo, envoyé par le Défap au centre de Mamré, est entrecoupé par les difficultés de liaison mais un lien internet permet aux nîmois de regarder une vidéo réalisée à Noël dans l’orphelinat et nous sommes tous ébahis par la bonne humeur de tous ces petits enfants des rues fêtant la naissance du Sauveur.
Un goûter termine cet après-midi de jeux et de rencontres mais non pas le week-end de l’Eglise Universelle.
Le pasteur Anne-Laure Danet, après une présentation riche en images et en informations sur Madagascar, présente un  projet de jumelage avec l’orphelinat de Mamré.

« Coup d’envoi : Nîmes – Madagascar » ! L’aventure, la rencontre, les échanges ne font que commencer !


L’intérêt et l’enthousiasme sont au rendez-vous : les différentes collectes réalisées lors de la conférence, des cultes dominicaux – dont un présidé par Anne-Laure Danet – et du délicieux repas malgache du dimanche midi, permettront de recueillir de quoi acheter 5 zébus femelles qui procureront à l’orphelinat le lait si précieux pour nourrir les enfants accueillis.


Nous ne sommes pas prêts d’oublier ce joyeux et fraternel week-end. Toute notre gratitude à l’équipe organisatrice nîmoise, à Anne-Laure Danet et Jonathan Durrleman pour leur aide précieuse, aux amis malgaches pour le délicieux repas, aux jeunes gens, aux catéchètes, monitrices et pasteurs, et à Zohra Mokri - pasteur de l’Eglise protestante unie de Nîmes - qui a accompagné le projet de l’origine à sa réalisation.
Mais nous avons bien dit « Coup d’envoi : Nîmes – Madagascar » ! L’aventure, la rencontre, les échanges ne font que commencer !


Sylvie Valette – Déléguée régionale Defap pour la région Cévennes-Languedoc-Roussillon

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more