Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

 

 

Au sommaire :

Centrafrique : la déclaration remise au Premier ministre

Date de publication : 07/04/2014

A l'occasion de sa rencontre avec André Nzapayeké, le Premier ministre centrafricain, la délégation Défap-Cevaa-Ceta lui a remis une déclaration exposant les motivations de sa visite - solidarité avec les Églises de RCA et, au-delà, avec toute la population de Centrafrique et toutes les personnes de bonne volonté qui refusent les discours de haine - et ses espoirs pour le pays. La voici reproduite ci-dessous.
Centrafrique : la déclaration remise au Premier ministre

La déclaration de la délégation remise au Premier ministre centrafricain. © Claire Bernole pour Défap

ACTUALITÉS ET FICHE PAYS
Le point sur la République centrafricaine

>> L'appel du Défap : répondre à l’urgence humanitaire en RCA <<
>> Centrafrique : avec le Défap, appel d'urgence à la solidarité de la FPF <<
 

Ce dossier est constitué en partenariat avec la revue "Signes des Temps".

 

  Visite de solidarité des Églises protestantes d’Afrique, d’Europe, d’Amérique Latine et du Pacifique.  
  Bangui, du 1er au 8 avril 2014  

La déclaration de la délégation remise au Premier ministre centrafricain. © Claire Bernole pour Défap

 

C’est en solidarité avec nos Églises sœurs en République Centrafricaine que nous sommes venus à Bangui du 1er au 8 avril 2014.

Solidarité avec les Églises avec lesquelles nous sommes en partenariat parfois depuis des décennies, l’Église Protestante du Christ-Roi, l’Église Evangélique Luthérienne en RCA.

Solidarité avec l’ensemble des Églises protestantes de RCA, réunies au sein de l’Alliance Evangélique et autour de son président le pasteur Nicolas Guerekoyame-Gbandou,

Solidarité avec l’Église Catholique en RCA conduite par l’Archevêque Dieudonné Nzapalainga,

Solidarité avec nos frères musulmans qui se reconnaissent dans l’action pacifique de l’Imam Omar Kobine Layama.

Solidarité avec toutes les personnes de bonne volonté qui ne se réclament d’aucune obédience religieuse.

« Nous tenir résolument aux côtés de ceux qui récusent toute haine interethnique ou interreligieuse »

Pour soutenir le programme d’aide à la population centrafricaine, adressez vos dons à :

 

 

 - Fondation du Protestantisme, 47 rue de Clichy – 75 311 Paris cedex 09.
 - Dons en ligne : www.fondationduprotestantisme.org
 - Les chèques ou virements doivent être libellés à l’ordre de «Fondation du protestantisme». Porter la mention «Solidarité protestante-RCA» au verso des chèques.
IBAN : FR76 3078 80010010 2078 2350 030
Banque Neuflize OBC Paris 8° (Pour les virements bancaires).
CODE BIC : NSMBFRPPXXX
Les dons versés à la Fondation du protestantisme, fondation reconnue d’utilité publique, sont déductibles des impôts. Merci d'indiquer vos coordonnées pour l'envoi du reçu fiscal.

Que veut dire en effet notre solidarité ?

Tout d’abord que nous voulons nous tenir résolument aux côtés de ceux qui en RCA récusent toute haine interethnique ou interreligieuse, se portent au secours de celles et ceux qui sont menacés, et contribuent à faire de la Centrafrique une terre de justice et de paix.

Pour cela nous avons voulu écouter ce que nos frères et nos sœurs avaient à nous apprendre sur les racines de la crise que connaît la Centrafrique, sur les moyens de reconstruire un état de droit, et d’éviter la partition du pays, sur le soutien à apporter à la plateforme interreligieuse pour maintenir des relations fraternelles entre chrétiens et musulmans.

Nous avons entendu leur lecture de la situation présente sur les plans humanitaire et sécuritaire et leurs attentes en termes d’assistance internationale.

Nous avons avec eux fait le point sur l’aide que nos Églises et organisations religieuses peuvent apporter dans ce qu’elles ont de spécifique.

Nous souhaitons rencontrer outre les responsables et membres de l’Église protestante du Christ-Roi, le plus grand nombre possible d’acteurs de la société civile, dont notamment la plateforme interreligieuse. Nous sommes reconnaissants de pouvoir rencontrer le Premier ministre.

Nous sommes venus comme une ‘lettre vivante de fraternité’ de la part des Églises et Conseils Chrétiens membres de la Conférence des Églises de Toute l’Afrique (CETA), des Églises d’Europe, du Pacifique, d’Afrique et d’Amérique latine réunie en Communauté d’Églises en Mission (Cevaa), des Églises protestantes de France réunies dans le Défap ; nous sommes venus pour prier avec nos frères et sœurs centrafricains, ainsi qu’avec toutes celles et tous ceux qui vivent dans ce pays, et nous placer ensemble devant la parole de Dieu, écouter son message de pardon, de réconciliation et d’espérance. Mais cette fraternité nous engage à être porteurs de leur parole auprès de nos Églises et de nos Gouvernements ; cette présence en Centrafrique nous engage aux côtés de tous ceux qui œuvrent pour la vérité, pour la justice et pour la paix en RCA.

Les signataires :

Pasteur Simon Kossi Dossou,
Représentant la CETA
Pasteur Thierry Muhlbach,
Président de la Cevaa
Pasteur Célestin Kiki,
Secrétaire général de la Cevaa
Pasteur Jean-Arnold de Clermont,
Président du Défap

       

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more