Aller au contenu. | Aller à la navigation

Tunisie : première découverte de l'école Kallaline

Date de publication : 02/10/2013

Victor Minard est un volontaire du service civique parti pour 10 mois depuis début septembre à l'école Kallaline (privée protestante) de Tunis comme assistant d'éducation. Il raconte ses premières impressions, et de quelle manière sa vie s'organise en Tunisie.

 L’Éternel gardera ton départ et ton arrivée, dès maintenant et à jamais. PSAUME 121, verset 8

Déjà! Déjà plus d’un mois depuis ma dernière lettre! J’ai l’impression d’avoir cligné des yeux... Cela fait trois semaines que je suis en Tunisie et je n’arrive pas à me décider entre la sensation d’être ici depuis longtemps et l’impression de n’avoir encore rien vu, appris ou compris ! Au programme de cette première lettre, il y a tout d’abord mes derniers préparatifs, mon arrivée et mon installation en Tunisie et mes premières impressions. Ensuite, je vous raconterai un peu de ce que je fais à l’école Kallaline. Et en dehors.

1) Derniers préparatifs avant le départ...

Après ma dernière lettre, je suis allé en Suisse avec mes parents. J’ai pu profiter ainsi d’une semaine dans les montagnes pour me ressourcer avant le GRAND départ! Nous sommes revenus par l’Alsace pour visiter de très bons amis, ce qui nous a rendu le 3 septembre au soir en Picardie... sachant que mon vol était le 5 septembre! J’ai terminé ce que je devais terminer en France et j’ai préparé mes vingt kilos le soir du 4 septembre. Après quelques menus ajustements (1), nous sommes partis jeudi 5 septembre de Punchy (2) vers 10h30. En partant, nous avons croisé le facteur. C’est bien, me direz-vous. Mais pourquoi il nous dit ça ? Et bien tout simplement parce que c’est un petit miracle que nous l’ayons croisé ! En effet, il avait une enveloppe pour moi de la part du Défap avec des documents pour la Tunisie !

Nous avons ensuite roulé sans problèmes jusqu’à Orly, avec un périphérique anormalement fluide pour une rentrée, et après avoir enregistré mon sac de vingt kilos et mangé un pique-nique dans l’aérogare, j’ai quitté mes parents pour me diriger vers d’autres ciels (3)...

2) ... et premières impressions après l’arrivée!

À ma sortie de l’avion, première impression : « Il fait chaud, super ! ». Et deuxième : « QUOI ! C’est ça la queue pour la douane ! » En effet, une foule importante et dense faisait la queue devant les petits boxes de la douane. Alors après environ une heure d’attente, j’ai pu passer la douane. L’avantage de cette attente est que je n’ai pas eu à attendre mon bagage de soute: il tournait déjà tranquillement sur le tapis roulant quand je suis arrivé à cet endroit. On m’attendait à la sortie et nous nous sommes dirigés vers sa voiture. Et pendant mes dix premières minutes sur les routes tunisiennes, j’ai vraiment cru que Volkswagen avait le monopole de l’automobile en Tunisie ! Bon, j’avais tort. Les françaises (4) sont quand même un peu majoritaires (vous pouvez bomber le torse, amis français. . .).

J’ai ensuite vu ma première campagne publicitaire sur le sol tunisien : les serviettes hygiéniques Lilas (photos 1, 2 et 3)!

J’ai été déposé à l’école (photo 4), et d’autres personnes m’ont ensuite conduit à l’appartement 55 avenue de Londres. Et là je dois faire un aparté sur l’appartement.

Le 55 avenue de Londres à Tunis

Je suis logé dans une collocation sise en plein centre de Tunis, à proximité de presque tout, et surtout de l’école. Nous sommes quatre à y habiter : 1 Anglais, 3 Allemands et 1 Français. L’apparte­ment a trois balcons, une cuisine, une salle de bain, un séjour, une porte d’entrée, un chauffe-eau, trois cuillères à café et trois transats dont un percé (liste non exhaustive). Il y a également trois chambres : une d’environ 20m2 avec deux balcons, une autre d’à peu près 15m2 avec un balcon, et une de 3 m2 sans balcon... Nous sommes deux par chambre. (5)

Fin d’aparté.

 

On m’a donné rendez-vous pour le lendemain matin, 8h à Kallaline. Je m’y rendis donc avec un des Allemands qui est arrivé entretemps. Nous n’avons pas pris le chemin le plus court, mais nous sommes quand même arrivés. À l’heure. Après quelques salutations, nous sommes montés dans des voitures direction La Marsa - Corniche, à environ 30min de Tunis, où nous avons passé la journée dans un monastère, nous étant la quasi-totalité des chrétiens travaillant à Kallaline. Nous avons pu nous préparer à la rentrée avec des conseils et des encouragements de la Bible, présentés par Geneviève et Chris Short, couple pastoral retraité de Pontault-Combault (6).

3) Finalement, que fais-je à Kallaline ?

3.1 La première semaine

Du 9 au 14, le volontaire allemand et moi sommes allés tout les jours à l’école pour effectuer quelques travaux de pré-rentrée :
– Grattage de peintures abîmées
– Déplacement de meubles
– Peintures dans la cour
– etc, etc.

Jeudi et vendredi eurent lieu les réunions de pré-rentrée, d’abord tous les employés ensemble puis par “corps de métier”... J’étais convoqué à celle des surveillants. On nous avait dit qu’on nous dirait alors ce que nous allions faire. Et ce fut le cas. Sauf pour moi ! Je suis donc sorti de cette réunion sans en savoir vraiment plus sur mon travail...

3.2 Équipe des surveillants...

Donc je fais normalement partie de l’équipe des surveillants. Sauf que je ne suis pas sur les plannings des surveillants. Je suis là en appui, quand j’ai le temps et qu’on a besoin de moi. Le travail de surveillant se concentre sur les récréations, la pause de midi et les entrées et sorties d’élèves. En dehors de ces tâches quotidiennes, les surveillants sont appelés à effectuer toutes sortes de petits travaux tel distribuer des documents dans les classes, recouvrir des livres, arroser les fleurs, vider et nettoyer des pots de fleurs...

3.3 ... ou équipe pédagogique?

Mon statut unique en son genre m’amène également à travailler avec l’équipe pédagogique.

Tout d’abord, j’ai proposé d’aider à la formation continue des professeurs en informatique (7) Et je me retrouve professeur des professeurs ! Je suis donc chargé de former, voire d’initier, les professeurs de Kallaline à l’outil informatique. Le premier cours aura lieu ce vendredi 4 octobre...

Ensuite, je fais partie des remplaçants potentiels, ie en cas d’absence d’un professeur, je dois im­proviser un cours pour pallier cette absence. Et suite au désistement subit d’une maîtresse, je me retrouve être un tiers de maître de français de la 3eB (8)... Un tiers ? L’école n’a pas d’autres solutions que de nous mettre à trois sur le poste, en l’occurrence la maîtresse de français des 3e et 4e A, celle des 5e et 6e A et moi... Je devrais faire des cours de français par le biais du chant. Je commence ce jeudi 3 octobre...

Enfin, je suis également intervenant potentiel pour la musique, c’est-à-dire que si un professeur le souhaite, je peux intervenir dans sa classe pendant 20-30 minutes, surtout pour faire chanter les enfants. J’interviens déjà depuis deux semaines en 6eA et depuis la semaine dernière en 5eA.

Mon emploi du temps est encore amené à évoluer, avec notamment le début des cours d’arabe et les clubs, mais je vous parlerai de ça dans la prochaine lettre !

4) Et quand je ne suis pas à l’école...

Bien sûr, je ne suis pas H24 à l’école. Il m’arrive de sortir, de marcher jusqu’à l’appartement pour ensuite revenir à l’école...

4.1 L’église

Mon premier engagement extra-scolaire est évidemment l’église. J’ai été accueilli à bras ouverts avec des biscuits et un jus à l’église réformée de Tunis ! Elle est en fait la seule église officielle francophone de Tunis. Il y a deux cultes par dimanche, à 9h et à 11h, tous deux remplissent le temple, avec une large majorité d’Africains sub-sahariens, amenés à Tunis pour les études ou par la Banque Africaine du Développement (9). Du coup, comme vous pouvez l’imaginer, les cultes sont très vivants et ne manquent pas de me rappeler mes racines. J’ai également assisté à un culte à l’église anglicane Saint-George. On y constate la même majorité et la même vie.

4.2 Les différents groupes

En dehors du culte le dimanche, je participe aux différentes rencontres des chrétiens de Kallaline, notamment une réunion de prière le mercredi matin à 7h00... Je vais à la cellule/groupe de maison/étude biblique chez les Rohr le mercredi soir. Et à partir de ce samedi, je devrais commencer àassister aux répétitions du groupe de louange (10).

Le dimanche après-midi, je participe à une rencontre informelle avec des Américains pour jouer de l’Ultimate Freesby. J’espère trouver un jour la possibilité de rencontrer les GBU de Tunis, mais il est certain que je ne pourrai pas m’y engager de manière régulière :’(...

J’allais oublier le lundi soir, je chante dans une chorale appelée les Tunis Singers.

4.3 Un peu de tourisme, quand même !

Eh oui, j’ai même pris le temps de faire un peu de tourisme. Je suis allé à la Marsa, une plage à 30 minutes de Tunis. Je suis montésur la terrasse d’un grand hôtel tunisien 11 pour admirer un panorama sur la ville. J’ai visité la médina de Tunis et son souk (12) et j’ai pris des photos devant le siège de la municipalité de Tunis. J’ai compté 13 drapeaux sur les alentours (voir photo de signature)! Et je suis allé à Sidi Bou Saïd (photo 7), le village touristique de la banlieue de Tunis, avec ses maisons blanches à volets bleus.

5) Pour conclure...

 

 Que le Seigneur de la paix vous donne lui-même la paix en tout temps, de toute manière! Que le Seigneur soit avec vous tous!
2 THESSALONICIENS 3 v 16

Si vous êtes arrivés jusque là, merci de m’avoir lu jusqu’au bout (ou d’avoir tout sauté pour ne lire que la fin !).Si c’est trop long, dites-le moi. Si c’est trop court, taisez-vous ! Si vous en avez marre de moi, dites-le moi, je vous supprimerai de ma liste de diffusion. Si vous connaissez des personnes qui pourraient être intéressées, faites-leur suivre.

Et enfin, si vous croyez en Dieu, s’il vous plaît, priez ! Priez pour l’évolution de la situation poli­tique en Tunisie. Priez pour que je puisse offrir de bons enseignements aux professeurs ainsi qu’aux élèves. Et surtout pour priez que je puisse offrir l’amour de Dieu aux enfants et aux plus grands.

___________________________________________________

(1) Quelques livres en moins. Oups j’ai oublié ça. Encore des livres en moins...
(2) Si vous ne savez pas où ça se situe, et si ça vous intéresse, Google Maps est votre ami!
(3) Bon, je sais que c’est le même ciel, le même soleil, la même planète, etc, mais je trouve ça poétique!
(4) Les voitures françaises, pas les Françaises!
(5) Ce paragraphe peut vous paraître bizarre sur le plan mathématique, mais réfléchissez bien et vous verrez que ça fonctionne. Et si vous attrapez des migraines, demandez-moi des explications!
(6) ;-) à Anne-Marie et Eliane
(7) La formation, pas les professeurs en informatique parce que d’un, il n’y en a qu’une, et de deux, je n’ai rien à lui apprendre...
(8) Les classes primaires en Tunisie vont de CP à 6e en passant par 1ère,2e, 3e, etc; CP correspondant à la Grande Section Maternelle française et la 6e à notre 6e. Le collège commence donc en. .. ? Oui, j’écoute, j’attends. . .7e ! Bravo à ceux qui suivent, les autres, attention, hein!
(9) Cette banque normalement basée à Abidjan a été déplacédepuis les troubles de 2003... Maintenant que le calme est revenu, elle est en train d’y retourner.
(10) Il nous a été demandé de mettre un peu de crème dans le chocolat!
(11) grand par sa taille et son prestige.
(12) qui ressemble drôlement au Grand Marché de Maroua, pour ceux qui connaissent...

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more