Aller au contenu. | Aller à la navigation

Après Lampedusa...

Date de publication : 29/10/2013

L'ampleur du drame de Lampedusa (plus de 300 jeunes migrants naufragés en Méditerranée, en vue des côtes italiennes), et surtout les circonstances de leur mort, ont poussé la Conférence des Églises de toute l'Afrique à réagir. Dans un communiqué, elle interpelle l’Union Africaine pour "prendre au sérieux l’urgence de créer des conditions de vie qui font de l’Afrique un endroit où l’on peut vivre avec espérance", et les pays européens pour "qu’une tragédie pareille n’arrive pas de nouveau".
Après Lampedusa...

Vue de la morgue improvisée sous le hangar de l’aéroport de Lampedusa © Reuters/Antonio Parrinello

Retrouvez ici les actualités de la Conférence des Églises de toute l'Afrique

"Nous avons tous entendu la tragédie concernant plus de 300 jeunes qui ont sombré dans la mer Méditerranée en essayant de rejoindre l’Europe. Ce phénomène se répète au quotidien, de telle sorte que nous tendons à le considérer comme un fait divers.

Les causes profondes de cette tragédie honteuse ont deux facettes : d’une part, il y a des jeunes qui n’ont aucun espoir, ni dans le présent ni dans l’avenir et, dans beaucoup de cas, ce désespoir est partagé avec leurs familles qui contribuent financièrement pour leur voyage ; d’autre part, il y a les réseaux de trafiquants qui organisent le départ de ces jeunes en vue de répondre aux besoins d’une main d’oeuvre à bon marché dans les pays d’outre-mer.

Des naufragés laissés sans secours

Le fait que le bateau transportant les jeunes ait sombré dans la mer sans bénéficier d’aucun secours est un crime contre l’humanité. La Conférence des Eglises de Toute l’Afrique (CETA) condamne énergiquement ce crime qui nous rappelle le cas d’autres africains qui étaient jetés dans la mer, au temps de l’esclavage, parce qu’ils étaient malades.

Nous faisons appel à l’Union Africaine et à chacun de nos Etats à prendre au sérieux l’urgence de créer des conditions de vie qui font de l’Afrique un endroit où l’on peut vivre avec espérance. Nous demandons instamment aux nations d’outre-mer, et particulièrement aux nations européennes, de tout mettre en oeuvre afin qu’une tragédie pareille n’arrive pas de nouveau. Nous demandons à l’Eglise d’Afrique et d’ailleurs de prendre au sérieux ce défi et de renverser la situation sans délai.

DIEU DE LA VIE, CONDUIS L’AFRIQUE VERS LA PAIX, LA JUSTICE ET LA DIGNITÉ"

L’Inspiration Chrétienne d’Afrique

10 Octobre 2013

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more