Aller au contenu. | Aller à la navigation

Qui sommes-nous ?

Service protestant de mission - Défap
102 Bd Arago - 75014 Paris
+33(0) 1 42 34 55 55

Le Défap est le service missionnaire
de trois Églises protestantes de France

Qui fait quoi ?
Vidéo de présentation

Haïti : le pasteur Serléus Simon, président de l'UEBH, enlevé et assassiné

Date de publication : 26/11/2013

Kidnappé à son domicile vendredi soir par des hommes armés qui ont grièvement blessé son épouse, le président de l'Union évangélique baptiste d'Haïti a été retrouvé mort le lendemain matin. Le président de la Fédération Protestante d’Haïti, le pasteur Sylvain Exantus, s'indigne de cet acte révoltant. La Mission Biblique s’associe à la douleur de la famille : "Un ami, un frère, un confident, nous est violemment enlevé !"

FICHE PAYS
Le point sur Haïti et les actions du Défap dans ce pays

Sitographie Haïti

>> Envoyé(s) dans les Caraïbes <<

Le Défap participe aussi à la Plateforme Haïti, placée sous l’égide de la Fédération Protestante de France

La nouvelle de la mort du pasteur Serléus Simon, président de l’Union Evangélique Baptiste d’Haïti (UEBH), a été annoncée au cours de la journée de samedi par Radio Kiskeya, qui émet sur Port-au-Prince et sa banlieue. Il avait été enlevé quelques heures plus tôt par un groupe armé qui avait investi son domicile à Pernier 40 (commune de Pétion Ville), blessant grièvement son épouse Margarette. Les ravisseurs avaient exigé une rançon de cent mille dollars américains pour le libérer ; mais alors que sa famille s'efforçait de réunir cette somme, le pasteur Serléus Simon a été retrouvé assassiné non loin de sa maison, samedi matin. Quant à son épouse, atteinte d'une balle au thorax, elle est toujours hospitalisée et dans un état critique, selon le pasteur Joseph Pierre Sauveur Cator, cité par Radio Kiskeya.

Le pasteur Serléus Simon avait été élu en janvier 2012 à la présidence de l'UEBH pour un mandat de cinq ans. Il avait 59 ans. Le pasteur Sylvain Exantus, président de la Fédération Protestante d’Haïti (FPH), dont est membre l'UEBH, a dénoncé, cité par Radio Kiskeya, un acte révoltant et une perte colossale pour le secteur protestant et pour la société.

La Fédération protestante de France, qui entretient des liens privilégiés avec la FPH, a réagi pour sa part en publiant un communiqué signé de son président, le pasteur François Clavairoly, dans laquelle elle "exprime sa profonde tristesse et son horreur devant de tels actes et une telle violence".

"Plus que jamais", ajoute le communiqué de la FPF, "nous souhaitons nous unir par la prière et la pensée à la famille du pasteur Simon Serléus et à l’Union évangélique Baptiste d’Haïti (UEBH). Nous témoignons également notre soutien dans cette épreuve à la Fédération protestante d’Haïti (FPH) avec laquelle la FPF a toujours eu des liens étroits d’amitié et de solidarité, particulièrement ces dernières années."

"Un ami, un frère, un confident, nous est violemment enlevé", écrit dans un communiqué la Mission biblique, partenaire de l'UEBH. "Nos cris de douleur et de révolte contre un acte aussi horrible rejoignent tous ceux des frères et sœurs en Haïti. Mais notre solide espérance en Dieu demeure et nous lui demandons son aide et son secours pour cette famille éplorée et pour son Église en Haïti. Nous prions pour le rétablissement complet de Margarette, Que notre Père céleste continue de la soutenir et console chacun. Nous pensons à leurs 2 filles et leur garçon qui bénéficient d’une aide pour leurs études supérieures aux USA. Que Dieu donne sa paix et son réconfort à toute l’UEBH et aux responsables protestants évangéliques en Haïti ébranlés par cette violence."

 
 
Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more