Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

 

 

Au sommaire :

De nouveaux enjeux pour la mission

Date de publication : 22/01/2013

A l'heure de la mondialisation, les Églises font face à un nouveau défi : vivre l'interculturel. Plus qu'un défi, c'est une chance et une richesse qui s'offrent à elles.

« Le monde est chez toi » représente une bonne nouvelle pour l’échange, la découverte, le partage, l’ouverture. Mais cette présence du monde à nos portes est trop souvent vécue dans l’indifférence, quand ce n’est pas une menace ou une gêne… cependant, « le monde est chez toi », c’est une réalité. Mondialisation, globalisation, migrations, nouveaux médias…le monde bouge, l’Église aussi.

Comment vivre la réalité de l’Église universelle

Les membres des paroisses n’ont jamais autant été en prise avec le monde entier. Comment alors vivre la réalité de l’Eglise universelle et découvrir localement qu’une dynamique nouvelle est possible ? Faire tomber les murs, franchir les frontières, préférer des ponts, en un mot, renouveler dans chaque paroisse, notre vocation de nous adresser au monde. Et si ça commençait par celles et ceux qui sont chez moi ! Il n’est pas si facile d’ouvrir nos portes, d’élargir nos horizons culturels, de renouveler nos regards. Oser la rencontre interculturelle, c’est découvrir des visages nouveaux chez des paroissiens bien connus.

« Le monde est chez toi », mais le monde ne se réduit pas à sa personne, sa communauté, son quartier, son pays. Vivre l’Eglise universelle, c’est être en lien, c’est tisser des relations concrètes, c’est vivre des échanges, c’est oser la rencontre avec celles et ceux qui sont ici mais aussi au loin. Dans cette démarche, porté par les échanges avec les Églises sœurs, notre travail d’évangélisation s’en trouverait ainsi renouvelé et enrichi.

Quatre questions se posent à nous :

  • le monde est chez toi, comment le vivons-nous ? Quelle place est faite à la mission dans les projets de vie des églises ?
  • que faisons-nous ? Quels sont déjà les engagements concrets de notre église, notre consistoire dans le domaine missionnaire ?
  • comment sommes-nous perçus ? La mission a changé de visage. Les missionnaires d’aujourd’hui ne sont plus ceux d’hier. À quels changements sommes-nous appelés ?
  • se ressourcer avec les autres : que signifie lire la Bible dans un contexte multiculturel ?
Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : ,