Aller au contenu. | Aller à la navigation

Objectif Tunisie

Date de publication : 18/01/2017

Depuis de nombreuses années, le Défap collabore avec l'Eglise Reformée de Tunisie (ERT) et d’autres partenaires pour des actions sociales et culturelles. Du 7 au 13 décembre dernier, Laura Casorio, la secrétaire exécutive en charge des envoyés, était en déplacement en Tunisie pour rencontrer ses envoyés et ses partenaires présents sur place.
Visite de l’école Kallaline

Située à Tunis, l’école privée Kallaline bénéficie d’un accompagnement constant du service protestant de mission, dans le cadre de l’enseignement et de l’animation autour de la langue française. Anciens envoyés du Défap, Bernhard et Michèle Reiss, sont aujourd'hui chargés de la direction et de la gestion de l'école. Ils peuvent s'appuyer sur une équipe internationale composée de professionnels, volontaires et animateurs. En partageant leurs cultures d’origine, ils contribuent grandement aux activités scolaires et extra-scolaires de l’établissement.

 


Classe de l’école Kallaline, décembre 2016, DR

 

L’ERT et le protestantisme tunisien

Née suite à une action de l'aumônerie militaire et des familles d’expatriés de la communion luthéro-réformée, l'ERT réunit aujourd’hui le protestantisme local en fédérant les différentes communautés qui se retrouvent pour des activités et des cultes en différentes langues (français, anglais et arabe).

L'équipe pastorale est composée de pasteurs américains, français, congolais et rwandais.
Le quotidien de l'ERT est fait de rencontres, d'accompagnements et de formation continue pour ses membres.

 


Freddy Nzambe, pasteur de l’ERT
et Michèle Reiss de l’école Kallaline, décembre 2016, DR

 

Une présence discrète mais en constante augmentation

Comme d’autres Eglises locales, l’Eglise Reformée de Tunisie connait depuis quelques années une large croissance, liée à l’immigration importante de différentes communautés. Chaque année, elle est en effet témoin des arrivées et des départs de ses membres, originaires principalement de l'Afrique subsaharienne et issus de différentes paroisses protestantes.

 

Le culte : un lieu de rencontre pour les jeunes Tunisiens

A la différence des églises protestantes européennes, la moyenne d’âge de fréquentation de l’ERT atteint à peine la trentaine. Les participants au culte sont étudiants et ont moins de 30 ans. Le culte hebdomadaire est alors pour cette jeune communauté un lieu de rencontre et de transmission incontournable.

 

 

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : ,