Aller au contenu. | Aller à la navigation

Liban : un enjeu important pour l’Église protestante

Date de publication : 24/04/2015

Début avril, le Secrétaire général du Défap a effectué un voyage au Liban. C’est l’occasion de parler de la présence protestante française dans ce pays.
Liban : un enjeu important pour l’Église protestante

Photo du voyage au Liban du SG du Défap, Bertrand Vergniol, avril 2015

Il y a plusieurs établissements et activités protestants au Liban : un collège (CPF, Collège Protestant Français), une Église (EFPB Église Française Protestante de Beyrouth), et un certain nombre d’actions sont menées sur place sous l’égide du protestantisme.


Le précédent pasteur de l’EFPB, Robert Sarkissian, a passé quarante ans dans le pays et l’a quitté durant l’été 2013. En conséquence, l’APFB (Association Protestante Française de Beyrouth) et la CEEEFE (Commission des Eglises protestantes d’expression française à l’extérieur) ont dû trouver les moyens d’y envoyer un nouveau pasteur, Pierre Lacoste (en fonction depuis août 2013), avec l’aide technique du Défap. L’association propriétaire (APFB) a vendu une partie du terrain qu’elle possédait pour pouvoir mettre en place un projet de construction d’un nouveau temple qui devrait être achevé à la fin de l’année 2017. Depuis lors, des perspectives nouvelles s’ouvrent pour l’EFPB : « mettre en place de l’action sociale, culturelle et de solidarité au bénéfice du peuple libanais », explique Bertrand Vergniol, le secrétaire général du Défap.

 

Photo du voyage au Liban du SG du Défap, Bertrand Vergniol, avril 2015

Photo du voyage au Liban du SG du Défap, Bertrand Vergniol, avril 2015


Son idée est de créer une cohésion entre l’EPFB et l’association chargée de mettre en œuvre les actions sociales et culturelles, de façon à promouvoir les valeurs du protestantisme. Il souligne l’importance que « nous, protestants français, apportions une vision qui aille au-delà des différences communautaires dans un milieu mosaïque comme la société libanaise, finalement très fragmentée ». « C’est pour cette raison qu’il est important de maintenir une présence protestante française et de la mettre au service de l’ensemble du peuple libanais », explique-t-il.


Au cours de son voyage, il a pu rencontrer les différents acteurs engagés sur le terrain afin de coordonner au mieux leurs actions. « C’est un nouveau départ pour le protestantisme français au Liban, et je crois que cette coordination qui se dessine est porteuse d’une espérance renouvelée pour l’ensemble des communautés qui fréquentent nos établissements », conclut-il.

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,