Aller au contenu. | Aller à la navigation

Visite aux pays : Tunisie

Date de publication : 02/12/2015

Du 17 au 23 novembre 2015, Laura Casorio, secrétaire exécutif en charge des envoyés du Défap, s’est rendue en Tunisie pour une visite à l’Eglise, aux envoyés et aux partenaires.
Visite aux pays : Tunisie

Groupe des envoyés en Tunisie DR

 

Durant cette visite de suivi, Laura Casorio a rendu visite à l’Eglise réformée de Tunisie (ERT) : rencontre avec le Conseil et la pastorale.

Le Conseil est en train d’organiser un forum avec des responsables d’Eglises d’Afrique de l’est : l’ERT est une Eglise toujours active, et engagée dans le maintien des relations avec tous ses partenaires.

 

La secrétaire exécutive s’est également rendue auprès des envoyés du Défap : il y en a onze en tout en Tunisie, dix à Tunis, un en milieu rural. Elle les a rencontrés de manière individuelle et collective.

 

Groupe des envoyés et leur famille  DR

Groupe des envoyés et leur famille, DR

 

Ceux-ci travaillent, pour la plus grande partie, pour les programmes extra curricula au sein de l’école Kallaline, institution privée liée historiquement au monde protestant et partenaire du Défap. Laura Casorio a également rencontré le directeur pédagogique de cette école.

Les autres envoyés travaillent au sein de projets sociaux de l’ERT : animation d’enfance, accompagnement aux étudiants subsahariens, activités et animation sociales, etc.

Le dernier des envoyés travaille sur le développement rural dans le sud du pays.

 

Cette visite fut aussi l’occasion de faire le point avec France Volontaires : échange de nouvelles autour de la collaboration avec le Défap, sans oublier une discussion sur la question sécuritaire.

Enfin, Laura Casorio a rencontré l’ACT (Association de Coopération en Tunisie), dont l’activité est parfois parallèle à l’action sociale de l’Eglise (jeunes en difficultés, mères célibataires etc.). C’est une organisation avec laquelle le Défap est en contact car leurs actions sont similaires sur le terrain ; une forme de collaboration est d’ailleurs en cours de discussion.


Une situation sécuritaire tendue

 

Des attentats ont eu lieu mardi à Tunis, sur l’avenue Mohamed V, une avenue centrale de la ville.
Le Défap a eu des nouvelles de tous les envoyés : ils vont bien et gardent le moral, même si les mesures de sécurité sont renforcées. Un couvre-feu a été mis en place en Tunisie.

Tous les envoyés sont en relation avec la police ou les autorités diplomatiques : l’ambassade de France a mis en place des personnes de contact sur place pour tenir informer les ressortissants français.

 

Les envoyés montrent leur solidarité envers le peuple tunisien : ils souhaitent soutenir la population face à ces événements, comme eux ont reçu du soutien lors des attentats à Paris. En effet, des personnes dans la rue leur ont fait part de leur solidarité, ne serait-ce que par quelques mots : c’est une chose à laquelle ils ne s’attendaient pas.

 

C’est aussi un point important pour l’Eglise : les communautés chrétiennes sur place sont attentives aux mesures et conditions sécuritaires.

L’Eglise se prépare cependant à vivre le temps de l’Avent : c’est un moment qui se vit au sein de l’Eglise principalement, très peu à l’extérieur.

 

Freddy Nzambé et sa femme Sylvie, DR

Freddy Nzambé et sa femme Sylvie. Il est le premier VSI du Défap en Tunisie et en est à 4ème année. DR

 

Cette visite fut l’occasion pour Laura Casorio de passer du temps avec les envoyés, d’observer leur travail sur place ainsi que de rencontrer les différents responsables des activités des partenaires.

Une soirée a été également organisée, comme moment de partage, notamment autour du ressenti des envoyés sur leur mission et de la question sécuritaire. L’animation a été assurée par certains envoyés :  musiques, chants, jeux, repas etc.

 

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,