Aller au contenu. | Aller à la navigation

Le Chantier de Djibouti va reprendre !

Date de publication : 11/09/2015

La construction du temple de Djibouti, soutenue par le Défap, va reprendre à l’automne.
Le Chantier de Djibouti va reprendre !

Chantier de Djibouti, soutien des Eglises ©

 

Le chantier du temple est la dernière étape de cinq années de rénovation des locaux utilisés par cette Eglise. Le centre de formation qui en fait partie et qui est aujourd’hui rénové, accueille à présent une formation à l’informatique pour les djiboutiens handicapés. La rénovation des locaux s’est déroulée de 2009 à 2014 à travers un chantier école qui a permis de former plus de trente jeunes Djiboutiens aux métiers du bâtiment.

 

Chantier de Djibouti

Chantier de Djibouti ©

 

La rénovation du temple, commencée en 2013 par un chantier-école en charpenterie, était suspendue, faute de moyens, depuis février dernier. Des Eglises se sont mobilisées pour trouver des fonds en 2015. Par exemple, l’Eglise protestante francophone de Washington a organisé un concert de soutien avec le pasteur hautboïste de l’Eglise protestante francophone de Stockholm. L’Eglise protestante Unie de Montpellier a pour sa part organisé une soirée conférence avec l’architecte du projet, etc.

 

Chantier de Djibouti - Concert de l'Eglise de Washington 

Chantier de Djibouti - Concert de l'Eglise protestante francophone de Washington ©

 

Les fonds réunis ont permis de financer une partie d’une première phase de travaux, et l’Assemblée Générale de la Communauté d'Eglises évangéliques d’expression française à l’étranger (ou Ceeefe) – propriétaire des lieux – a décidé fin août que le chantier du temple de Djibouti devait être remis en route pour aboutir en 2017.

 

Chantier de Djibouti

Chantier de Djibouti - Soutien des Eglises ©

 

Les travaux reprendront donc à l’automne, au mieux en octobre, dans le but de finir la rénovation de la façade du bâtiment. Le Défap et la Ceeefe se sont engagés à réunir les fonds complémentaires pour financer cette étape estimée à 15 000 euros.

 

L’architecte, Nicolas Westphal, a bon espoir de voir le projet aboutir : il planifie les travaux, analyse leur faisabilité, estime leur coût et s’occupe des détails techniques.

 

Après la rénovation de la façade, il faudra s’occuper de la couverture, puis du second œuvre (électricité, enduits, sols,…) et du jardin. Cela nécessite de lever de nouveaux fonds. Il faudra atteindre 150 000 euros pour le temple et 40 000 euros pour ses abords.

 

Chantier de Djibouti - Carreaux de faïence

Chantier de Djibouti - Carreaux de faïence ©

 

Tout don pour aider à la finalisation de ce chantier est le bienvenu ! Vous pouvez, vous aussi, comme déjà plus de 250 personnes de toutes confessions, acheter un ou plusieurs carreaux de faïence au prix de 10 euros le carreau, qui seront apposés, avec votre nom inscrit au dos, sur la façade  du temple (pour plus de détails, vous rapprocher du Défap).

 

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more