Aller au contenu. | Aller à la navigation

« L’enfant est le pied du vieux »

Date de publication : 10/12/2015

Ce proverbe sénégalais dit vrai. Et les projets initiés à Dakar et à Saint Louis par l’Association Protestante d’Entraide au Sénégal (APES), l’Eglise Protestante du Sénégal (EPS) et le Défap ne le contredisent pas.
« L’enfant est le pied du vieux »

Inauguration centre de formation, DR

 

Former la jeunesse, leur donner les moyens de construire, au propre comme au figuré, le monde dans lequel ils évoluent, voilà bien une utopie qui mérite son lieu.


A l’origine, il y a un don. Comme toujours. Et quand il n’est pas financier, on devine néanmoins son importance. Il est indissociable de tout projet, et peut revêtir différents visages : volonté, envie et espérance étaient eux aussi de la partie.

 

Le centre de formation, DR

Le centre de formation, DR


L’espace de formation professionnelle Darvari de Saint Louis a donc été inauguré le mois dernier. Nous y étions en la personne du pasteur Jean-Luc Blanc. Mais l’histoire débute en 2009 avec la création d’un premier centre de formation dédié aux techniques du froid, le Centre liberté. Habilement mené, ce projet donne des idées et d’autres succès voient le jour à sa suite.


Passées les formalités administratives et les difficultés économiques, des solutions sont trouvées pour financer la construction d’un second centre de formation, dédié à l’apprentissage des techniques d’éco-construction géobéton. Deux années passent et nous voilà en 2013 : le chantier école débute sous la direction d’un spécialiste, Sirlin Loufimpou, grâce au don de M. Loyson, exécuteur testamentaire de monsieur Darvari.

 

Le chantier, DR

Le chantier, DR


Le pasteur Jean-Luc Blanc, acteur important du projet, témoigne : « cette idée de chantier école vient du Défap. Nous avions expérimenté ce type de projet à Djibouti et les résultats étaient vraiment positifs. Quand M. Loyson a vu la qualité des formations dispensées par le centre de Dakar, il a tout de suite voulu apporter son aide ».


L’inauguration s’est faite dans un climat solennel et largement multiconfessionnel : un imam, un curé, un pasteur, le préfet et le gouverneur avec en toile de fond l’hymne national et le fameux ruban n’attendant que d’être coupé pour donner vie au nouveau centre de formation. Quinze diplômes ont été remis aux jeunes, déjà prêts à rendre service au village qui les accueille.

 

L'inauguration du centre, DR

L'inauguration du centre, DR


Prochain défi : relancer la vente de terrains pour financer la suite du programme, à savoir deux écoles, un centre de santé, une maison d’hôtes et l’extension de la boutique. N’ayons pas peur de nos ambitions, elles servent le futur.

 

Des élèves du centre, DR

Des élèves du centre, DR

 

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more