Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

 

 

Au sommaire :

Cameroun : voyage « retour »

Date de publication : 30/05/2016

Après la visite de Robert Goyek, président du CEPCA (Conseil des Eglises protestantes du Cameroun), en France en janvier 2016, c’était au tour du secrétaire général du Défap, Bertrand Vergniol, de se rendre au Cameroun.
Cameroun : voyage « retour »

Ecole à Garoua, DR

 

A l’origine de ce voyage, il y a d’abord une invitation du CEPCA, l‘équivalent au Cameroun de la Fédération protestante en France, à participer à leur assemblée générale. Celle-ci se tenait à Garoua du 2 au 8 mai. Le pasteur Bertrand Vergniol a assuré la prédication du culte de clôture et a pu intervenir devant l’AG sur les questions de gouvernance dans les Eglises.

 

Environs de Garoua, Nord Cameroun (DR)

Environs de Garoua, Nord Cameroun (DR)

 

Cette visite fut également l’occasion de rendre visite à Nathan Minard, envoyé du Défap sur place. Il travaille comme "enseignant technique" dans deux établissements scolaires de Garoua. Accompagner et former des équipes techniques est sa spécialité.


Un partenariat renouvelé

 

Lors de l’AG du CEPCA, la volonté d’un partenariat renouvelé avec les Eglises protestantes de France, via le Défap, a été soulignée : échange de personnes, développement du réseau d’envoyés, organisation d’événements en commun tels des colloques, mise en place d’aumôneries.

Le Défap et le CEPCA envisagent d’ailleurs l’organisation d’un double colloque – un en Europe, un en Afrique – d’ici 2018, sur le thème « intégrisme et sécularisation ».


Education

 

Le pasteur Goyek souhaite développer des actions d'éducation populaire en direction de la jeunesse du Nord et Extrême Nord du Cameroun pour qu'elle ne succombe pas à l'attrait de l'islamisme radical. Il souhaite, en tant que président du CEPCA, associer les différentes Eglises implantées au Nord Cameroun et les communautés musulmanes traditionnelles dans le cadre d'un projet global aux dimensions multiples (inter religieux, sécurité alimentaire, médical, etc.), projet soutenu par divers organismes européens.

 

Ecole primaire dans l'enceinte de l'Eglise fraternelle luthérienne du Cameroun, Garoua (DR)

Ecole primaire dans l'enceinte de l'Eglise fraternelle luthérienne du Cameroun, Garoua (DR)

 

Le secrétaire général du Défap a profité de son séjour pour visiter le campus de l'UPAC à Yaoundé, avec son recteur, le professeur Bouba Mbima. Il a ainsi pu saluer ses étudiants et professeurs, et visiter les différents services du CEPCA avec son secrétaire général, le pasteur Jonas Kemogne.

Rencontre avec les officiels

 

Ce fut aussi l’occasion pour Bertrand Vergniol de rencontrer le Consul de France à Garoua et l'Ambassadrice de France à Yaoundé. Cette dernière prévoit d'organiser fin juin 2016, à l'Institut français du Cameroun à Yaoundé, une journée à la mémoire d'Eric de Putter, rassemblant les personnes ayant travaillé avec lui au Cameroun.

 

Ambassade de France à Yaoundé, DR

Ambassade de France à Yaoundé : au milieu, Madame Christine Robichon, ambassadrice ; à droite, Pasteurs Robert Goyek et Jonas Kemogme, du CEPCA ; à gauche, Claude Nwafo, consultant, et Bertrand Vergniol, Secrétaire Général du Défap (DR)

 

« Nous ne relâcherons pas nos efforts pour connaître la vérité et faire que la justice passe. J'ai demandé aux responsables d'Eglises concernés de tout faire pour que ce dossier soit poursuivi au Cameroun », indique le secrétaire général du Défap.


L’espoir, toujours là


Comme à chaque visite, Bertrand Vergniol a profité de son séjour pour visiter les Eglises et aller à la rencontre de la population.

 

Il a découvert avec joie l’Eglise située à Lagdo, à 50 kilomètres de Garoua. Une énergie formidable anime cette communauté. Nous le savons, le manque d’eau est une problématique constante dans cette partie du pays. Le forage d’un puit à côté du presbytère a permis une nette amélioration des conditions de vie des habitants. Des familles se sont même rapprochées du nouveau point d’eau, preuve que la vie se fortifie au milieu de ce désert aride.

 

Lagdo, à 50km de Garoua, DR

Forage réalisé par la paroisse protestante pour le quartier environnant (les maisons et cases de la ville sont sans eau courante), à Lagdo, à 50km de Garoua.

Sur la photo : à gauche, les reponsables d'Eglises ; à droite, Nathan Minard, envoyé du Défap.

 

« Yaoundé a beaucoup changé depuis ma dernière visite en 1984.  Bien sûr, les travaux de voirie et les transports en commun se font toujours attendre mais on perçoit une belle vitalité dans cette ville, en plein boom économique et immobilier » témoigne le pasteur Bertrand Vergnol.

 

Il note avec plaisir cette volonté forte des Camerounais de nouer des contacts avec les Eglises de France. L’accueil chaleureux que le CEPCA a réservé au Défap illustre cette détermination à faire fructifier ces relations multilatérales.

 

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,