Aller au contenu. | Aller à la navigation

Première réunion de l’année pour les Équipes régionales mission (ERM)

Date de publication : 12/01/2017

Jean-Claude Boudeaux, retraité de l’enseignement venant de la région protestante Centre-Alpes-Rhône, participait hier à la journée des ERM. C’est avec plaisir qu’il fait le déplacement depuis plusieurs années avec le sentiment de repartir plus riche à chaque fois.

La journée a débuté avec le culte et un partage biblique autour des trois tentations (Jésus au désert dans l’Evangile de Luc 4,1-13). Deux aspects de la thématique ont permis d’approfondir la réflexion :
- le fait que l’objet de la tentation puisse apparaître comme une chose positive la rend d’autant plus dangereuse. Ainsi, l’exercice du pouvoir pourrait donner à Jésus l’illusion qu’il va réaliser le royaume de Dieu sur terre. Quant à la transformation des pierres en pain, elle peut se présenter comme nécessaire pour éviter la mort par inanition.
- il est essentiel de distinguer la « vraie » confiance, qui s’appuie sur Dieu et sur une vision lucide de la réalité, et la « mauvaise » confiance, qui utilise le nom de Dieu et crée des illusions. La première est celle de Jésus, la seconde est celle que propose le diable, le « diviseur ».

La suite de la matinée a été consacrée à un retour sur le Forum et les impressions des uns et des autres. 
Les témoins du Forum, qui ont raconté leurs « Parcours de mission » ont été écoutés avec émotion et reconnaissance, jugés stimulants pour les nombreux partages à imaginer encore au sein des communautés. Un regret a été émis cependant : il manquait un exemple de ce qui se vit dans nos Eglises locales, entre joies et difficultés.
La communication au sein des groupes s’est bien passée et la diversité des personnes a permis d’entendre des témoignages aux approches très diverses.

 

Réflexions et échanges lors de l’ERM, janvier 2017, DR

 

Réunion ERM, janvier 2017, DR

 

 

Pour Jean-Claude, qui était présent à ce moment fort de sa vie de protestant, ce fut un temps marqué avant tout par des rencontres poignantes et des échanges riches. Les témoignages reçus lui ont permis d’approfondir sa formation. Plusieurs questions, dont une essentielle, ont émergé : comment exploiter au mieux, dans chacune de nos régions, ce qui a été transmis durant le Forum ? Il repart aujourd’hui avec des pistes d’actions, mutualisant les demandes des paroisses.

 

Jean-Claude Boudeaux au Défap, janvier 2017, DR

 

Les ateliers bibliques du Forum ont ainsi été évoqués pendant l’après-midi, « entre lectures discutantes et lectures confessantes ». Pour beaucoup de participants, la richesse du partage biblique dans les groupes n’a pas trouvé l’occasion de se manifester suffisamment lors de la reprise en réunion plénière. Mais le ressenti est bon et l’envie de poursuivre, très forte.

Cet objectif de suite est envisagé sous forme de mini-forums, à organiser dans les régions, au niveau des consistoires ou des secteurs. La prospection a commencé dans certains lieux. Nous avons évoqué des thèmes qui pourraient être intéressants, comme la formation pratique aux relations cultuelles/interculturelles.
Il est important pour des pasteurs, mais aussi des laïcs, de s’initier à différentes manières de prier, de vivre les rites mortuaires, les mariages, afin de mieux accompagner les paroissiens d’origine étrangère. Parmi les différent sujets, on peut noter : la question de la bénédiction et de la malédiction (essentielle dans la spiritualité de nombreux Africains, avec par exemple la terrible malédiction de Cham évoquée au Forum par le Pasteur Christiane Nyangono et qui semble peser encore dans l’esprit de certains croyants), la relation entre mission et conversion (qu’entend-on par conversion aujourd’hui ? ), la thématique des mains et de leurs significations multiples (« Joindre les mains, c’est rejoindre les autres », nous a souvent rappelé le Professeur Laurent Gagnebin) ou encore le rôle du courage dans la vie, dans la foi et dans l’engagement (une proposition semble se dessiner autour du livre de Paul Tillich, Le courage d’être).
Si l’objectif des mini-forums que nous voulons organiser est la mission ici et partout, nous devons insister sur la nécessité de « Vivre l’Eglise ensemble », concrètement. Vivre, cela signifie se rassembler, lire la Bible ensemble, prier ensemble, chanter ensemble, parler les uns avec les autres, manger ensemble, agir ensemble pour ceux qui en ont besoin, organiser des temps d’accueil et de joie qui donneront à nos enfants envie de continuer après nous. 

Jean-Claude Boudeaux conclut ainsi cette belle journée : « Ce temps ensemble nous a permis d’entendre des expériences différentes venant d’équipes aux besoins divers. Les réalités auxquelles nous sommes confrontés en France sont à son image : plurielles et singulières à la fois. Ce moment d’échanges nous permet de nous ressourcer et de nous nourrir, une réelle continuité avec le Forum ».

 

Le pasteur Florence Taubmann et les délégués des équipes régionales, janvier 2017, DR

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more
Mots-clés associés : , ,